Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2020

Burst hémorroïdes externes - que faire?

Les hémorroïdes sont une maladie de l'anus qui est basée sur la stagnation du sang et des varices, entraînant des cônes hémorroïdes. Aux stades initiaux, la maladie s'accompagne de douleurs, de démangeaisons et de brûlures dans le rectum lors des selles. Avec la progression du processus pathologique, les cônes hémorroïdes deviennent assez gros, tombent de l'anus, sont blessés, saignent et s'enflamment. Dans ce sujet, nous voulons déterminer si les hémorroïdes peuvent éclater, quand cela peut se produire et que faire dans une situation similaire.

Pourquoi les bosses d'hémorroïdes peuvent-elles éclater?

Les hémorroïdes peuvent éclater pour un certain nombre de raisons, à savoir:

  • constipation. Avec la constipation, le patient lors d'une selle pousse fortement, ce qui entraîne une augmentation de la pression intra-abdominale et une augmentation du flux sanguin vers les vaisseaux de l'anus. Les cônes hémorroïdes surpeuplés ne peuvent pas supporter une telle charge, ils éclatent donc. De plus, les cônes externes et internes creux peuvent se détacher des dommages causés par les matières fécales dures,
  • séance prolongée. Pendant une position assise prolongée, l'écoulement du sang des hémorroïdes est perturbé, ce qui entraîne un débordement de sang et une explosion,
  • sexe anal. La fonction principale du rectum est l'excrétion des matières fécales. Ce corps n'est pas destiné au sexe, car les parois du canal rectal sont minces et n'ont pas de glandes qui produisent du lubrifiant. Par conséquent, pendant les rapports anaux, les bosses des hémorroïdes peuvent être blessées et éclater,
  • levage lourd ou exercice excessif. Lors de la levée d'objets lourds, il y a une forte augmentation de la pression intra-abdominale et une augmentation du flux sanguin vers les vaisseaux du rectum, ce qui peut provoquer la rupture des hémorroïdes internes et externes,
  • dommages aux hémorroïdes. Les hémorroïdes externes sont endommagées et éclatent plus souvent que l'hémorroïde interne, car les cônes externes sont constamment à l'extérieur et peuvent être blessés par des sous-vêtements ou des vêtements serrés, la surface dure de la chaise, pendant les sports, etc.,
  • grossesse. À la fin de la grossesse, l'utérus enceinte appuie sur les vaisseaux de l'anus, perturbant l'écoulement de sang à travers eux, provoquant souvent une rupture des hémorroïdes. De plus, les femmes enceintes sont sujettes à la constipation, ce qui peut entraîner l'éclatement des hémorroïdes.
  • naissance naturelle. Les hémorroïdes éclatées lors de l'accouchement ne sont pas rares, car les tentatives de provoquer une forte augmentation de la pression dans les vaisseaux de l'anus.

Que faire si les hémorroïdes éclatent et comment arrêter le sang?

Mais il arrive que les hémorroïdes éclatent au moment le plus inopportun, lorsqu'il n'est pas possible de consulter un spécialiste, donc le patient doit savoir comment se donner les premiers soins.

Si des hémorroïdes éclatent, suivez l'algorithme suivant.

Les 2-3 premières heures, observez un repos au lit strict. Éliminez toute activité physique. Il est strictement interdit d'être en position assise.

Prenez un médicament hémostatique (acide aminocaproïque, Dicinon, Trenax, Ethamsylate).

L'eau froide ou la glace aideront à réduire la douleur et à arrêter les saignements.

Les procédures suivantes sont les plus efficaces pour saigner les hémorroïdes:

  • bains d'eau froide. Pour ce faire, versez de l'eau bouillie refroidie à 18 ° C dans un large bassin et asseyez-vous de manière à ce que l'anus et les nœuds soient complètement recouverts de liquide et que les organes génitaux soient recouverts d'une main. Dans l'eau froide, vous ne pouvez pas rester plus de 5 minutes pour ne pas attraper froid. Ces bains sont effectués trois fois par jour jusqu'à ce que la condition soit soulagée,
  • bains avec décoctions de plantes médicinales. Vous pouvez arrêter les saignements d'un nœud qui éclate, une décoction d'ortie, d'hémophilus et de millefeuille. Pour améliorer l'effet de ces herbes, vous pouvez ajouter de la camomille ou du millepertuis, qui ont un effet anti-inflammatoire. La procédure est effectuée 3-4 fois par jour pendant 7 minutes,
  • lotions à l'eau froide. Un morceau de gaze est humidifié dans de l'eau froide et appliqué sur l'anus pendant 1-2 minutes, en répétant la procédure 5-6 fois,
  • pack de glace. La vessie de glace est enveloppée dans des tissus mous et placée dans l'anus pendant 1 à 2 minutes,
  • bougies de glace. De l'eau froide bouillie ou une décoction de plantes médicinales est versée dans des moules à bougie (cônes en carton, bout des doigts, comprimés pour drogues injectables) et envoyée au congélateur jusqu'à ce qu'elle soit complètement congelée. Une telle bougie est injectée dans l'anus pendant 20 secondes 3-4 fois, ce sera suffisant pour arrêter le saignement.

Traitez les nœuds avec du peroxyde d'hydrogène.

Appliquer une pommade hémorroïdes à effet hémostatique (Relif, Proctosan, pommade Fleming, pommade au méthyluracile) pour faire éclater les cônes ou entrer dans un suppositoire rectal dans l'anus (Natalsid, Relif, suppositoires avec adrénaline). Vous pouvez également utiliser une éponge hémostatique, qui est appliquée sur les nœuds externes ou insérée dans l'anus.

Bougies pour hémorroïdes

Aujourd'hui, les suppositoires antihémorroïdes les plus populaires et les plus efficaces à effet hémostatique sont les suivants:

  • Soulagement Ce médicament contient de la phényléphrine, qui resserre les vaisseaux sanguins et arrête les saignements. Dans l'anus, entrez un suppositoire 4 fois par jour,
  • Proctosan. Dans ce médicament, des composés de bismuth et de titane sont présents, qui forment un film à la surface des tissus endommagés. Ainsi, les vaisseaux sont «scellés» et le saignement s'arrête. Le médicament est injecté dans l'anus deux fois par jour,
  • Natalside. Ce médicament est fabriqué à partir d'un extrait d'algue brune, qui a un effet hémostatique prononcé. Les bougies sont injectées dans le rectum 3 fois par jour,
  • Propolis DN. Ces suppositoires homéopathiques sont composés d'huiles minérales, de propolis et de tanins, qui aident à arrêter les saignements.

Pommade pour cônes d'hémorroïdes

Si les hémorroïdes externes éclatent, il est préférable d'utiliser des onguents antihémorroïdes. Le plus souvent dans cette situation, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Pommade Proctosan. Ce médicament contient également du bismuth et des composés de titane, ce qui élimine le saignement des hémorroïdes. Le proctosan doit être enduit de cônes éclatants le matin et le soir. De plus, ce médicament soulage instantanément la douleur et les démangeaisons dans l'anus,
  • Onguent de secours. Cette pommade a la même composition que la bougie du même nom. Le médicament peut être appliqué sur les cônes externes ou injecté dans l'anus à l'aide d'un applicateur rectal,
  • Pommade au méthyluracile. Le principal composant de la pommade est le méthyluracile, qui a des propriétés cicatrisantes et immunostimulantes prononcées. Grâce à ce médicament, il est possible d'accélérer la guérison des larmes anales et des hémorroïdes éclatantes, en raison desquelles les saignements cesseront. La pommade est appliquée sur les tissus de l'anus et des hémorroïdes deux fois par jour jusqu'à ce que les lésions soient complètement resserrées,
  • Pommade de Fleming. Cette pommade homéopathique est constituée d'oxyde de zinc, de menthol et d'extraits de plantes médicinales (calendula, hamamélis, conkers). La pommade de Fleming renforce les vaisseaux de l'anus et empêche l'apparition de nouveaux épisodes de saignement,
  • crème Procto Glivenol.

Médicaments hémostatiques

Le traitement des cônes d'hémorroïdes qui éclatent et saignent doit également être effectué à l'aide de médicaments hémostatiques.

Les médicaments de choix dans ce cas peuvent être les suivants:

  • Dicinon
  • Acide aminocaproïque
  • Etamsylate
  • Trenax et autres.

Ces médicaments accélèrent l'adhésion des plaquettes à l'endothélium vasculaire, réduisant ainsi le temps de saignement et formant un caillot sanguin.

Dans le traitement des hémorroïdes, les médicaments veinotoniques suivants peuvent être utilisés:

  • Detralex
  • Troxevasin,
  • Venarus
  • Phlebodia 600,
  • Aescusan et autres.

Par conséquent, dès les premiers signes de varices des veines hémorroïdaires, contactez immédiatement un spécialiste et rappelez-vous que l'automédication peut nuire à votre santé. De plus, dans les cas complexes, en particulier lorsque des complications se développent, le traitement conservateur sera impuissant, donc se débarrasser des hémorroïdes ne peut se faire que chirurgicalement.

Est-il possible de traiter les cônes hémorroïdes éclatants avec des remèdes populaires?

À votre attention, il existe plusieurs façons de traiter les remèdes populaires contre les hémorroïdes.

  • compresse absorbable avec infusion de plantes médicinales: 20 grammes de feuilles de sauge, d'écorce de chêne, de camomille et de racine de valériane sont versés avec de l'eau bouillante, recouvert d'un couvercle et insisté pendant 30 minutes. Une infusion réfrigérée est imprégnée d'un morceau de gaze, qui est placé sur le site d'éclatement pendant 20 minutes. La procédure se fait 4 fois par jour jusqu'à disparition du symptôme hémorroïdes,
  • baignoires avec écorce de chêne, calendula, sauge, millefeuille ou ortie: deux cuillères à soupe de l'un des composants énumérés sont versées dans 300 ml d'eau bouillante et mijotées à feu doux pendant 40 minutes, après quoi elles sont filtrées à travers un tamis. Pour le bain, vous devez utiliser des solutions froides. La procédure est effectuée le matin et le soir pendant 7 minutes,
  • bains avec une faible solution de permanganate de potassium,
  • ingestion de jus de betterave, de chou ou de pomme de terre. 100 jus fraîchement pressés sont bu avant les repas 3 fois par jour pendant l'exacerbation des hémorroïdes.

Comment se comporter si les hémorroïdes éclatent?

Une condition préalable au traitement réussi des hémorroïdes éclatantes est la correction du mode de vie, qui est la suivante:

  • une alimentation adéquate et équilibrée. Avec l'aide d'un régime, vous pouvez éviter la constipation, qui provoque souvent une rupture des hémorroïdes. Par conséquent, de l'alimentation, vous devez supprimer les aliments qui perturbent le tube digestif, à savoir: les épices et assaisonnements épicés, les aliments gras et frits, les viandes fumées, les cornichons, les marinades. Le menu d'un patient souffrant d'hémorroïdes devrait être composé dans une plus large mesure de légumes et de céréales, ainsi que de produits laitiers, de fruits et de fruits secs,
  • régime alimentaire suffisant. Un manque de liquide dans le corps entraîne un épaississement du sang et de la constipation, donc une personne hémorroïde doit boire au moins 1, 5 litres d'eau pure par jour,
  • abandonner les mauvaises habitudes. Tout d'abord, vous devez oublier les boissons alcoolisées, car elles augmentent la pression dans les vaisseaux de l'anus et peuvent entraîner la rupture des cônes,
  • limiter l'activité physique,
  • ne pas soulever de poids, en particulier lors de l'exacerbation des hémorroïdes,
  • faire des entraînements moteurs pendant un long séjour en position assise,
  • exclure le sexe anal.

Fond d'écart

Les hémorroïdes peuvent éclater pour diverses raisons:

  1. Remplissage sanguin du cône hémorroïdaire sous haute pression:
    1. Si une personne souffre de constipation, pendant les selles, des traces de sang peuvent apparaître sur le papier toilette,
    2. Lors de la levée de poids ou d'autres efforts physiques, y compris la grossesse, en particulier aux stades ultérieurs,
    3. Du fait du travail sédentaire, le sang stagne, les veines s'en remplissent et, en changeant de position, elles peuvent se rompre,
  2. Lésion d'hémorroïdes:
    1. Porter des vêtements resserrés
    2. Avec le sexe anal.

Les causes moins courantes sont la suralimentation, le non-respect d'un régime spécial, la consommation d'aliments avec un excès d'épices. Même avec le traitement initial, le médecin insistera certainement sur un certain horaire de repas et sur l'exclusion complète des boissons alcoolisées.

Le sang libéré peut avoir une teinte écarlate, avec un petit espace, ou sortir en caillots, par exemple, lorsqu'il stagne et s'accumule dans une veine.

Pendant la pause, les sensations du patient sont particulièrement douloureuses, mais ce n'est pas le principal danger. La forme négligée des hémorroïdes conduit souvent à une thrombose, le comportement d'un caillot sanguin lors d'une violation de l'intégrité du cône hémorroïde est difficile à prévoir. De plus, les larmes autour de l'anus entraînent d'autres maladies.

Complications

Si l'hémorroïde a éclaté, même une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Cela est particulièrement fréquent avec la thrombose, car le thrombus peut ne pas sortir ou sortir incomplètement avec un saignement. La thrombose se manifeste par l'apparition de plis ou de franges anales.

La localisation du cône hémorroïdaire crée un risque sérieux d'infection de la veine éclatée. Le résultat le plus triste de ce processus est la nécrose des tissus et les écoulements purulents abondants. Les complications concomitantes sont une forte augmentation de la température, des frissons.

Mais ce n'est pas tout. Si les hémorroïdes internes ou externes éclatent, le risque de développer une tumeur rectale augmente considérablement.

Les médecins recommandent souvent une hospitalisation immédiate. La clinique procédera à la désinfection de la plaie et, si nécessaire, et enlèvera les restes du thrombus. En outre, le traitement comprend des mesures pour la guérison rapide et la prévention de l'apparition de nœuds répétés.

L'automédication d'une hémorroïde éclatante

Il est impossible de se débarrasser complètement de la maladie par vous-même. Mais, en utilisant certains remèdes populaires et en changeant les habitudes et le mode de vie provoquant la maladie, vous pouvez réduire considérablement sa manifestation. Cependant, en le traînant avec un appel à un spécialiste, il faut également être préparé aux conséquences sous la forme d'une rupture des hémorroïdes.

Si une telle nuisance dépasse par surprise, cela vaut la peine d'effectuer les manipulations suivantes:

  • Appliquez de la glace sur la plaie. Les bains froids aident également. Cela soulagera l'enflure et réduira légèrement la douleur. L'essence de la procédure: vous devez vous asseoir dans un bassin avec de l'eau froide pendant plusieurs minutes trois fois par jour. Après, humidifiez légèrement la peau pour vous débarrasser de l'eau et désinfectez cet endroit avec du peroxyde d'hydrogène,
  • Lubrifiez les nœuds avec des onguents anti-inflammatoires, tels que le lévomékol, l'héparine, la troxévasine, la pommade Vishnevsky, le venobene, etc.,
  • Les suppositoires d'adrénaline réduisent les saignements et ont un effet analgésique. La meilleure option serait la présence de propolis dans le suppositoire, qui a un effet hémostatique particulièrement puissant. Le saignement lui-même peut durer plus d'une heure, donc dans une armoire à pharmacie à domicile, ce remède est nécessaire pour les patients hémorroïdes,
  • Vous pouvez boire des analgésiques tels que l'analgine, l'ibuprofène, le diclofénac ou le nurofène. Il est dangereux de supporter une douleur aiguë.

Après l'arrêt des saignements, vous devez concentrer vos efforts sur la cicatrisation des plaies et les actions anti-inflammatoires. Des bains chauds avec des herbes médicinales telles que la camomille, le calendula, ainsi qu'avec des cosses d'oignon et de la ciboulette montrent un effet bénéfique.

Il est également important d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs ou des décoctions d'herbes. Ils doivent également lubrifier périodiquement l'anus. La seule mise en garde - la composition ne doit pas contenir d'alcool, ce qui peut provoquer des douleurs.

Et à partir de ce moment, une attention particulière doit être portée à l'hygiène personnelle. Passez en revue votre alimentation et équilibrez l'activité physique. En outre, il vaut la peine de prévenir la constipation ou la diarrhée, qui provoquent des complications et l'émergence de nouveaux ganglions hémorroïdaires.

Il est recommandé dans les premiers jours d'observer le repos au lit et, si possible, de consulter un médecin. Seul le proctologue déterminera si toutes les actions nécessaires à la rupture sont terminées, ou si ces mesures doivent être complétées par l'ablation d'un caillot sanguin ou l'utilisation d'autres médicaments.

Pourquoi les ganglions hémorroïdaires éclatent

La rupture hémorroïdaire est associée à plusieurs facteurs. Lorsque l'inflammation atteint les derniers stades, la taille des bosses augmente. L'apparition de symptômes graves est associée à une exacerbation de la maladie.Dans ce cas, les nœuds commencent à bloquer la lumière du rectum. Le patient ressent un inconfort constant.

Par conséquent, les raisons suivantes sont distinguées qui provoquent une exacerbation des hémorroïdes sous la forme d'une percée du nœud:

  • traumatisme dû au frottement sur le lin ou la peau,
  • en raison des selles dues au passage des matières fécales,
  • constipation chronique,
  • après un effort physique intense,
  • avec un style de vie sédentaire,
  • consommation fréquente d'aliments nocifs
  • thrombose.

En raison de ces facteurs, la muqueuse enflammée ne tient pas debout et le nœud éclate. Dans ce cas, une interruption des hémorroïdes internes ou externes se produit. Si le nœud éclate dans le rectum, la constipation, la thrombose ou l'indigestion est considérée comme la faute. Les cônes externes sont blessés en raison de leur violation ou d'autres blessures.

Lorsque les cônes tombent et leur réduction ultérieure, les capillaires deviennent plus minces. De plus, le flux sanguin dans la zone enflammée s'aggrave. Si vous mangez de la malbouffe, le sang s'épaissit. Par conséquent, cela conduit à la formation d'adhérences et de thrombose.

Si le thrombus a atteint une grande taille, il doit trouver un moyen de s'en sortir. Par conséquent, les parois veineuses ne peuvent pas résister au stress et éclater dans un endroit éclairci. Quand un capillaire se rompt, les hémorroïdes qui ont atteint de grandes tailles peuvent éclater. Pour cette raison, des saignements se produisent. Une plaie ouverte provoque le développement d'une inflammation purulente ou une infection y pénètre, ce qui entraîne des conséquences désagréables. Un caillot de sang dans une congestion veineuse quitte l'hémorroïde. Cela s'accompagne d'une douleur sévère. Lorsque les hémorroïdes éclatent et que l'amas ne quitte pas complètement le vaisseau, une inflammation se produit.

Quelle est la condition dangereuse

La congestion veineuse du rectum s'accompagne de douleurs dans l'anus. Par conséquent, lorsqu'une bosse d'hémorroïdes éclate, le patient ressent un soulagement après sa libération. Un caillot de sang s'écoule sous forme de saignement sévère. C'est le principal danger lorsque les hémorroïdes éclatent.

Lorsque les hémorroïdes ont éclaté, une plaie ouverte a été observée pendant un certain temps. Des bactéries pathogènes et des infections peuvent y pénétrer. Si une percée se produit après une selle, alors sans aide appropriée, la plaie commencera à s'enflammer.

L'évolution d'une étape dangereuse s'accompagne des symptômes suivants:

  • fièvre
  • fièvre
  • douleur dans l'anus,
  • gonflement des tissus de l'anus,
  • l'apparition d'un écoulement purulent.

Parfois, les patients percent indépendamment un nœud. Cela peut entraîner des conséquences désagréables pour la santé du patient. Cela entraîne souvent des complications et des processus nécrotiques. De plus, le patient peut avoir une intoxication sanguine.

Premiers soins pour éclater les hémorroïdes

Si les hémorroïdes éclatent et qu'il y a du sang, il est alors nécessaire de fournir les premiers soins au patient. Par conséquent, après les procédures pour arrêter l'hémorragie, il vaut la peine d'aller à l'hôpital chez un proctologue. Le médecin diagnostiquera et prescrira un traitement complet. Cependant, avant de consulter un médecin, vous devez connaître les mesures pour arrêter les saignements et prévenir tout processus inflammatoire.

Appliquer du froid sur les bosses des hémorroïdes

Les compresses froides sont souvent utilisées pour empêcher le sang d'éclater des hémorroïdes. Pour ce faire, appliquez de la gaze ou un tampon imbibé de solution ou d'eau froide bouillie sur la zone endommagée. Parfois, des morceaux de glace sont enveloppés dans un tissu et assis sur un tel oreiller.

Le tissu peut être humidifié non seulement avec de l'eau, mais aussi avec des décoctions à base de plantes. Souvent pour les lotions, utilisez:

  • l'ortie
  • marguerite
  • pétales de souci,
  • achillée.

Ces plantes ont la capacité d'arrêter les saignements et de soulager l'inflammation. De plus, un effet bactéricide s'exerce sur la zone affectée.

Pendant une procédure d'urgence, il n'est pas recommandé de conserver les compresses froides pendant une longue période. Cela entraîne une détérioration ou une perturbation du flux sanguin dans la zone endommagée, ce qui entraîne des complications désagréables sous la forme de maladies des organes pelviens. La durée de la procédure ne doit pas dépasser 5, et parfois 10 minutes. Avec les processus inflammatoires dans les voies urinaires, le temps est réduit afin de ne pas nuire davantage au corps.

Bains froids aux herbes pour l'inflammation des hémorroïdes

À la maison, avec un cône éclatant, faites des bains. Les procédures concernent un type de traitement de la maladie. Cela nécessite la préparation de solutions aqueuses. Des infusions d'herbes médicinales y sont ajoutées.

L'eau pendant le bain doit être fraîche et bouillie. Cela est nécessaire pour la désinfection.

Pour préparer un outil efficace pour arrêter le sang, vous devez utiliser les composants suivants:

  • 1 litre d'eau bouillante
  • 1 cuillère à soupe l mélanges d'herbes sèches.

De l'eau bouillie crue est brassée et infusée. Les herbes pour les bains peuvent être récoltées indépendamment dans un champ éloigné des sentiers et des décharges. Sinon, ils sont achetés dans les chaînes de pharmacies. Les bains froids, lorsque les hémorroïdes éclatent, nécessitent des cours. La procédure est répétée pendant une semaine et demie. De plus, une thérapie quotidienne est recommandée toutes les 3 heures. La durée du bain atteint 20 minutes.

Premiers secours à domicile

Le plus souvent, un caillot de sang sort et le sang coule en petite quantité. Mais il y a des cas de saignements sévères.

Si le sang ne peut pas être arrêté, une ambulance doit être appelée!

Que faire si une bosse d'hémorroïdes éclate soudainement? Dans la plupart des cas, vous pouvez vous-même fournir les premiers soins.

Recommandations d'action:

  1. Le froid aide à arrêter les saignements rectaux. Une compresse de glace doit être appliquée sur le site de l'hémorroïde rompue. Afin de ne pas refroidir excessivement le point sensible et de ne pas aggraver davantage la situation, il ne doit pas être conservé plus de 10 minutes.
  2. Bains froids sédentaires pour les hémorroïdes - l'une des façons de traiter la maladie. L'eau doit être préalablement bouillie et refroidie. Des bains frais avec des infusions à base de plantes aideront à arrêter les saignements, à soulager l'inflammation, à éliminer la douleur et les démangeaisons.

Pour préparer une infusion cicatrisante, vous devez préparer un mélange d'herbes sèches avec 1 litre d'eau bouillante. 1 cuillère à soupe chacun. Toutes les herbes peuvent être préparées indépendamment ou achetées dans une pharmacie. C'est la camomille, l'achillée millefeuille, le calendula, l'ortie. Des bains frais avec des infusions d'herbes médicinales doivent être pris en 10 jours. Il y aura plusieurs de ces procédures tout au long de la journée, répétées toutes les trois heures. La durée d'une procédure est de 20 minutes.

  • À la fin de chaque procédure à froid, les cônes éclatants doivent être traités avec une pommade anti-inflammatoire. Si ce traitement ne vous aide pas, vous devez mettre des suppositoires rectaux destinés au traitement des hémorroïdes.
  • Pour le traitement des ganglions hémorroïdaires enflammés, la pommade Vishnevsky, Troxevasin, Levomekol sont le plus souvent utilisés. Ils protègent efficacement contre l'infection. Le diclofénac, Nurofen et Analgin sont des médicaments qui peuvent aider à soulager la douleur.

    Une paraproctite ou une fistule peut résulter d'une infection. Les premiers signes sont l'apparition de pus d'une hémorroïde éclatante. Dans ce cas, il y a une menace immédiate pour la vie humaine! Un appel urgent à un proctologue ou à un chirurgien est la seule issue.

    Quelle en est la raison?

    Les hémorroïdes se produisent en raison de la déformation des veines situées dans la zone rectale. Avec la progression de la maladie, des cônes apparaissent sur eux, qui se développent, bloquant la lumière du rectum et empêchant la défécation normale.

    Les hémorroïdes peuvent-elles éclater?

    La muqueuse délicate ne résiste pas à un frottement constant et le nœud envahi peut éclater.

    Ce problème survient le plus souvent lorsque:

    1. Constipation chronique, obligeant à pousser lors d'une selle.
    2. Haltérophilie ou stress intense à court terme pendant les sports motorisés.
    3. Un mode de vie sédentaire et une faible activité physique.
    4. Manger des aliments gras et épicés qui provoquent une ruée de sang vers les hémorroïdes.
    5. Thrombose.

    Les nœuds internes et externes dépassant de l'anus éclatent. Les premiers sont plus souvent endommagés par la constipation et la thrombose, tandis que les externes souffrent d'infractions ou de blessures externes.

    Souvent, la cause de l'écart est une combinaison de problèmes. Les nœuds envahis subissent des frottements de l'extérieur, la perte et la réduction des cônes amincissent les parois vasculaires. Dans le même temps, la circulation sanguine obstruée et les aliments riches en cholestérol provoquent la coagulation du sang, la formation d'adhérences internes et de caillots sanguins. Un thrombus étendu éclate à l'intérieur du vaisseau, les parois déformées éclatent à l'endroit le plus vulnérable. Habituellement, cela devient un gros nœud.

    Simultanément à la rupture du vaisseau, la muqueuse ou la peau est lésée.

    Un caillot de sang quitte le corps avec le sang, le patient peut ressentir de la douleur. Dans certains cas, les restes du thrombus ne quittent pas le vaisseau, ce qui peut provoquer une inflammation.

    Donc, si les hémorroïdes éclatent - une photo à votre attention:

    Qu'est-ce que les hémorroïdes et comment se manifeste-t-il?

    Les hémorroïdes sont une maladie vasculaire caractérisée par des varices des plexus hémorroïdes caverneux des veines rectales. La cause immédiate de cette pathologie est une augmentation excessive de la pression artérielle dans les vaisseaux du rectum et une faiblesse de la paroi veineuse des vaisseaux de sortie.

    Aide Les facteurs favorables au développement de la maladie sont considérés comme un mode de vie inactif, l'haltérophilie, la grossesse et l'accouchement.

    Des ganglions hémorroïdaires externes apparaissent autour de l'anus sous la peau et internes - à l'intérieur du canal anal. Ils sont recouverts de la membrane muqueuse du rectum. Avec un cours combiné de manifestations internes et externes de la maladie, les hémorroïdes combinées sont diagnostiquées. Conformément aux signes cliniques, la maladie est divisée en aiguë et chronique.

    Cliniquement, les hémorroïdes se manifestent par une douleur, qui survient principalement lors des selles, des démangeaisons de la région anale, l'apparition périodique de sang de l'anus et la perte de ganglions internes. La gravité des symptômes des hémorroïdes et la taille des nœuds déterminent le stade du processus.

    Causes de pathologie

    Causes et facteurs de risque pouvant causer la maladie:

    • Constipation et tension sévère pendant les selles. Dans ce cas, à partir de l'afflux de sang, la pression intra-abdominale augmente. Les nœuds débordent de sang et à un moment donné se fissurent.
    • Le travail sédentaire est également à l'origine de la stagnation du sang, ce qui fait déborder les nœuds de sang et les briser.
    • Les blessures aux hémorroïdes provoquent des relations sexuelles anales.
    • Le nœud veineux peut éclater suite à un effort physique intense, à une levée de lourdeur.
    • Les ruptures nodulaires se produisent souvent chez les femmes enceintes.

    Il est important de se souvenir! Si les hémorroïdes éclatent et qu'il y a du sang, vous devez appliquer un rhume!

    Si le saignement ne s'arrête pas, appelez une ambulance ou consultez votre proctologue le plus proche.

    Risque de rupture de nœud

    Si une bosse d'hémorroïdes éclate, il est difficile de ne pas le remarquer. Le premier symptôme est un saignement au jet ou au goutte à goutte qui n'est pas associé aux selles. Si l'aide n'est pas fournie en temps opportun, une plaie ouverte s'infecte, l'inflammation commence et nécessite des soins médicaux urgents. Parmi les symptômes alarmants:

    • augmentation de la température
    • frissons
    • douleur douloureuse dans l'anus,
    • œdème interne et externe,
    • séparation du pus et des caillots sanguins.

    Une rupture de l'hémorroïde peut entraîner une anémie, une nécrose tissulaire et même une septicémie.

    Les plaies ouvertes guérissent mal, les particules fécales y pénètrent, provoquant une inflammation constante.

    Que se passe-t-il si vous percez des hémorroïdes? - Les mêmes conséquences négatives que pendant la pause. C'est donc strictement interdit!

    Pourquoi une hémorroïde est-elle rompue?

    En raison d'hémorroïdes aiguës, dans lesquelles il existe une symptomatologie vive (douleur intense, nœuds hypertrophiés, douleur lors des selles), une thrombose hémorroïdaire peut se développer. La même complication se produit avec l'exacerbation des hémorroïdes chroniques. Dans les deux cas, dans un nœud fortement élargi, une coagulation sanguine et une formation de thrombus sont observées. Cela se produit avec un fort débordement sanguin de veines hémorroïdaires dilatées. De plus, un processus inflammatoire se forme autour d'un tel nœud.

    Lors d'une thrombose aiguë, plusieurs stades successifs se distinguent:

    • Thrombose isolée du site.
    • Thrombose hémorroïdaire avec réaction inflammatoire locale des plis périanaux.
    • La thrombose, en plus de l'inflammation, s'accompagne de changements nécrotiques dans le nœud.

    De nombreux patients atteints de cette maladie se demandent: les hémorroïdes peuvent-elles éclater? Parfois, la pression dans les veines est si forte que, en effet, une rupture de la paroi veineuse est possible, surtout s'il y a une thrombose et une inflammation locale.

    Les facteurs déclenchants de la rupture hémorroïdaire sont:

    • Forte tension lors des selles. Dans ce cas, une grande quantité de sang se précipite vers les nœuds hémorroïdaires, les débordant. Les parois des vaisseaux sanguins ne peuvent pas se tenir debout et éclater. Dans ce cas, un saignement d'un site d'éclatement est observé.
    • Mauvaise nutrition, ce qui entraîne un compactage des excréments et le développement de la constipation. Avec la constipation, une personne doit utiliser une forte tension pour libérer les intestins, ce qui peut entraîner une rupture des hémorroïdes.
    • Grossesse et accouchement. Pendant la période de mise au monde d'un enfant, en raison de changements hormonaux et d'un utérus en croissance, l'écoulement du sang des veines hémorroïdaires est perturbé. Tout cela contribue à l'étirement des parois des vaisseaux sanguins et augmente les risques de rupture d'un nœud. Ce risque augmente plusieurs fois pendant l'accouchement, lorsque la charge sur le lit vasculaire augmente de manière significative.
    • Soulever une grosse charge. Lors de la levée de poids, la pression dans la cavité abdominale et le bassin augmente, l'écoulement du sang des veines hémorroïdaires est très difficile, elles sont remplies de sang et se dilatent. Si vous augmentez considérablement une charge impressionnante en présence d'hémorroïdes, les nœuds peuvent éclater, ce qui entraîne des saignements rectaux.
    • Lors de relations sexuelles anales en présence d'hémorroïdes, un traumatisme mécanique des ganglions et leur débordement de sang se produisent, ce qui est également lourd de rupture de ces formations.
    • Parfois, la perforation de l'hémorroïde peut survenir avec une crise hypertensive chez les personnes âgées, lorsque la pression artérielle atteint des chiffres très élevés.
    • Inactivité et position assise constante pendant le travail.
    • L'abus d'aliments épicés, aigres, frits, fumés, d'alcool, d'épices, ce qui entraîne des exacerbations fréquentes des hémorroïdes.

    Prévention et traitement

    Si une thrombose des ganglions hémorroïdaires est diagnostiquée, dans ce cas, les anticoagulants sont souvent enregistrés. Ce sont des médicaments qui modifient la viscosité du sang. Il s'agit notamment de pommades à l'héparine de sodium ou à la troxérutine.

    Il est préférable de confier à un proctologue spécialisé le traitement des hémorroïdes éclatantes. Le médecin de cette spécialité sélectionnera au mieux un schéma individuel, en tenant compte des tests et de la gravité de la maladie.

    Avec une thrombose accompagnée d'une inflammation (à l'exception d'un processus inflammatoire purulent), des médicaments combinés sont prescrits. Ils sont capables d'anesthésier simultanément, de soulager l'inflammation et de détruire les caillots sanguins.

    Pour prévenir les maladies hémorroïdaires et éliminer la douleur, des médicaments locaux sont utilisés. Il s'agit notamment de suppositoires rectaux. Habituellement, ils contiennent des composants vasoconstricteurs (par exemple, l'adrénaline ou la phényléphrine), des tanins et des substances thrombolytiques. Les suppositoires rectaux à la propolis ont un effet antibactérien.

    Suppositoires hémostatiques et anti-inflammatoires mis de 2 à 5 jours. Ils passent ensuite aux médicaments antiseptiques et cicatrisants. Les médicaments phlébotropes, qui comprennent Venarus, Detralex, Phlebodia, pour la prévention des hémorroïdes doivent être bu deux fois par an.La durée des mesures préventives est mieux convenue avec le médecin traitant.

    DES CONTRE-INDICATIONS SONT DISPONIBLES
    CONSULTER VOTRE MÉDECIN NÉCESSAIRE

    Que se passe-t-il lors de la rupture des hémorroïdes?

    Au moment où les hémorroïdes éclatent, il y a une douleur suivie de saignements, au cours desquels le caillot de sang sort à travers la paroi du vaisseau endommagé. À l'avenir, de nombreux patients signalent une amélioration due à l'arrêt de la douleur accompagnant la thrombose.

    Les bords de la rupture du vaisseau et de la muqueuse (franges anales) sont souvent très douloureux et, comme la plaie elle-même, sont la porte d'entrée de l'infection. Par conséquent, une personne ayant un problème similaire doit surveiller attentivement l'hygiène de la région anale. En cas d'infection, une suppuration, une augmentation de la douleur, de la fièvre, des frissons peuvent être observés. L'apparition de tels symptômes est une occasion d'hospitalisation urgente.

    Diagnostic de pathologie

    L'action la plus correcte si l'hémorroïde a éclaté est une visite chez un proctologue. Cela doit être fait le plus rapidement possible. En effet, dans certains cas, une intervention chirurgicale qualifiée est indispensable. De plus, si le sang provient de l'anus, la rupture de l'hémorroïde n'est pas la seule cause de ce symptôme.

    L'examen proctologique comprend:

    • collecte des plaintes et des antécédents médicaux,
    • examen et palpation de la région périanale,
    • examen rectal numérique
    • anoscopie
    • sigmoïdoscopie,
    • fibrocolonoscopie.

    Certains examens instrumentaux peuvent ne pas être effectués si des méthodes plus accessibles et plus simples permettent un diagnostic précis. Dans tous les cas, la portée du programme de diagnostic est déterminée uniquement par le proctologue.

    L'utilisation de peroxyde pour arrêter les saignements

    En plus d'appliquer des bains froids et de maintien, pendant la journée, il vaut la peine de traiter la percée du nœud. Pour ce faire, humidifiez le tissu dans une solution de peroxyde. La substance est utilisée à la place d'un antiseptique et vous permet de maintenir les hémorroïdes externes en hygiène.

    Pour faire une compresse avec du peroxyde, vous devrez prendre de la gaze et l'humidifier dans une solution. Avant d'appliquer, il est nécessaire de presser le tissu et de le plier en plusieurs couches. Ensuite, il est placé dans l'anus et laissé pendant 2-3 minutes. Si nécessaire, le traitement est répété après 3 heures.

    Que faire en cas de rupture de l'hémorroïde?

    Si le nœud hémorroïdaire éclate et que des saignements apparaissent, consultez un proctologue. En l'absence de la possibilité d'obtenir des conseils médicaux, vous devez immédiatement essayer de vous aider vous-même. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes:

    • Prenez un bain de siège froid. Le froid contribue au vasospasme et à l'arrêt des saignements. L'eau doit être bouillie pour éviter l'infection. La durée de la procédure ne doit pas dépasser 5 minutes. Vous pouvez répéter jusqu'à 4 fois par jour. Il est également possible d'utiliser une compresse de glace sur l'anus pendant 10 minutes.
    • Si le nœud hémorroïdaire de la localisation externe éclate, vous devez humidifier généreusement le coton stérile ou le bandage stérile dans du peroxyde d'hydrogène et appliquer sur une formation de saignement. Avec les hémorroïdes internes, un lavement avec un peroxyde dilué en deux avec de l'eau bouillie est utilisé.
    • Insérez une bougie glacée dans le canal anal. Ces suppositoires peuvent être fabriqués à la maison à partir de décoctions d'ortie, de camomille, de millepertuis, de millefeuille, de propolis, de souci.
    • Prenez un bain assis local avec une décoction de racine de calamus, d'écorce d'argousier, de souci, de marronnier d'Inde, de camomille. Ces plantes aideront à arrêter le flux sanguin. Pendant le saignement, la température de l'eau du bain ne doit pas être élevée. Mais après l'arrêt du flux sanguin, il est possible d'utiliser des bains chauds avec les mêmes plantes médicinales pour absorber rapidement les caillots sanguins.
    • Administration orale de décoctions de plantes médicinales à effet vasoconstricteur: marronnier d'Inde, ginkgo biloba.
    • En cas de saignement prolongé, il est recommandé d'introduire un suppositoire à l'adrénaline, qui a un effet spastique sur les vaisseaux et un léger effet analgésique.
    • Buvez un anesthésique en cas de douleur intense. Pour cela, des médicaments à base de Diclofenac, Ibuprofen, Nimesulide sont utilisés. Cependant, toute douleur doit être traitée et non tolérée, car elle améliore le spasme musculaire du périnée, ce qui perturbe la circulation sanguine dans les ganglions hémorroïdaires.
    • L'utilisation locale de pommades après l'arrêt du saignement (Troxevasin, Heparinova, Levomekol), qui aident à tonifier les veines, favorise la résorption des caillots sanguins.

    Les recommandations générales suggèrent l'exclusion de toute activité physique, car elles peuvent augmenter les saignements et les reprendre après un arrêt réussi. Il est recommandé de s'allonger sur le ventre ou sur le dos. Cela ne vaut même pas la peine de prendre une position assise sans besoin particulier.

    Comment faire face au problème vous-même: méthodes folkloriques

    Le patient n'a pas toujours la possibilité de consulter immédiatement un médecin. Cela devra être fait dès que possible, mais certaines mesures peuvent être prises à la maison.

    Alors, que faire si les hémorroïdes éclatent et que le sang coule? Lorsque des courants sanguins apparaissent, une compresse avec une solution aqueuse de peroxyde d'hydrogène doit être appliquée sur l'anus. Il soulagera les saignements et désinfectera la plaie. Une compresse fraîche aidera à soulager la douleur et à réduire l'enflure. Rendez-le facile. La gaze stérile est abondamment mouillée de peroxyde, légèrement essorée et appliquée sur l'anus pendant 5-7 minutes. Si nécessaire, la compresse peut être répétée après quelques heures.

    Lorsque le nœud interne se rompt, des bains froids sont recommandés, ce qui soulage les saignements. Dans l'eau froide, plusieurs cristaux de permanganate de potassium sont ajoutés pour obtenir une solution rose pâle. La procédure dure 3-5 minutes, il est recommandé de la réaliser 2-3 fois par jour.

    Lorsque les hémorroïdes externes éclatent, il est nécessaire de faire une compresse froide à partir d'une décoction de camomille, d'ortie, de calendula, de millefeuille.

    Il aidera à soulager les saignements, à soulager l'enflure et à prévenir l'inflammation.

    Pour la préparation du bouillon 1 cuillère à soupe. une cuillerée de matière première est versée avec un litre d'eau bouillante, chauffée pendant 5-7 minutes, infusée pendant 1 heure et filtrée.

    Le tissu en coton est mouillé dans le liquide et superposé à l'anus, il peut être recouvert d'une pellicule plastique sur le dessus.

    Une décoction d'un mélange de camomille de pharmacie, d'écorce de saule et de chêne a un bon effet astringent et cicatrisant. Les matières premières sont prises dans des proportions égales, une poignée d'herbes est versée avec un litre d'eau bouillante et une demi-heure est moulue. Le mélange peut être utilisé pour les lotions, les compresses et les bains froids.

    Après avoir éliminé les saignements, vous pouvez commencer des analgésiques et des procédures de cicatrisation. L'anus est lubrifié avec de la pommade Levomekol ou Vishnevsky. Les deux médicaments ont un effet régénérant, décongestionnant et anti-inflammatoire. La pommade est appliquée en couche mince sans frotter, vous pouvez mettre une petite quantité de médicament sur un bandage plié en 2-3 couches, qui est pressé contre l'anus.

    Ils sont utilisés 2-3 fois par jour après avoir lavé l'anus à l'eau froide. L'eau chaude ne peut pas être utilisée, elle peut provoquer de nouveaux saignements.

    Suppositoires contenant de l'adrénaline provenant d'hémorroïdes hémorragiques

    Si le nœud hémorroïdaire éclate, le saignement doit être arrêté. À la maison, des suppositoires rectaux peuvent être utilisés. Le médicament doit contenir de l'adrénaline ou de la thrombine. Les médicaments peuvent rétrécir les vaisseaux sur le site de la lésion. Sinon, la coagulation sanguine augmente.

    Les médicaments contenant de l'adrénaline ne doivent pas être utilisés chez les patients souffrant d'hypertension artérielle ou d'hypertension.

    Traitement professionnel des hémorroïdes éclatées

    Si les hémorroïdes éclatent, il est nécessaire de consulter un proctologue pour un traitement approprié. Lors du diagnostic d'un processus inflammatoire. Si après une rupture des tissus, des dommages et un œdème de l'épithélium se sont produits, le patient peut présenter des complications. Après avoir arrêté les saignements répétés à la maison, le médecin recommandera l'utilisation de médicaments spéciaux. De plus, des onguents antiseptiques et cicatrisants sont prescrits pour utilisation.

    Les médicaments locaux sont utilisés pour traiter les hémorroïdes externes. Certains d'entre eux peuvent être insérés dans le rectum. Dans tous les cas, la pommade est appliquée en couche mince sur le cône endommagé. La thérapie de la région anale est effectuée jusqu'à 5 fois par jour, en fonction de la gravité des dommages. Ces médicaments complètent le traitement par des décoctions et des infusions médicamenteuses.

    Avant d'appliquer la pommade sur le site, vous devez faire un lavage ou des bains froids aux herbes.

    Lorsqu'une congestion veineuse éclate, le patient a une activité physique limitée. Par conséquent, les médecins recommandent de suivre ces conseils:

    • ne pas soulever de poids
    • tu ne peux pas t'asseoir
    • prenez position en étant allongé sur le dos ou le ventre.

    En thérapie complexe, lorsque les hémorroïdes éclatent, le respect d'un régime alimentaire épargné et l'utilisation de médicaments sont inclus. Dans ce cas, il convient de considérer les caractéristiques individuelles du corps.

    Quand la correction chirurgicale est-elle nécessaire?

    Dans certains cas, une thérapie conservatrice ne donne pas les résultats de traitement souhaités pour un cône hémorroïde éclatant. Par conséquent, si les saignements se poursuivent tout au long de la journée et que votre santé s'aggrave progressivement, vous devriez consulter un proctologue. Peut-être que le caillot de sang du site n'a pas été complètement évacué avec le sang excrété par une veine perforée. Dans ce cas, vous pourriez avoir besoin de sa révision chirurgicale.

    De plus, d'autres ganglions hémorroïdaires peuvent être dans un état de thrombose et une rupture imminente. Dans ce cas, le médecin peut soulager considérablement l'état du patient en pratiquant une incision sur le nœud avec sa révision et sa suture ultérieures.

    Le traitement chirurgical est également le plus souvent inévitable lorsqu'il existe des signes d'inflammation purulente dans le nœud.

    Conséquences: comment prévenir les complications?

    Maintenant, vous savez si l'hémorroïde peut éclater. Et quelles en sont les conséquences? Si vous ne prenez pas de mesures en temps opportun, une inflammation et un gonflement sont possibles, une douleur accrue, une suppuration. Les bords des tissus déchirés meurent, améliorant le processus inflammatoire. La défécation devient très douloureuse et le patient évite d'aller aux toilettes, ce qui menace une constipation sévère et aggrave l'état général du patient.

    Il est très important de soulager les saignements et d'empêcher leur récupération. La perte de sang menace l'anémie, particulièrement dangereuse avec une immunité affaiblie. Dans les cas les plus graves, une septicémie est possible.

    En ambulatoire ou en milieu hospitalier, le patient se voit prescrire une cure d'antibiotiques sous forme de comprimés ou d'injections.

    Des préparations à base de tétracycline ou de pénicilline sont utilisées pour faire face à la plupart des types d'infections.

    Il est impossible de vous prescrire des antibiotiques, le médecin doit calculer le cours et la posologie. Après élimination de l'inflammation aiguë, la question de l'élimination des nœuds restants est envisagée.

    S'il y a du pus après la rupture des hémorroïdes

    Lorsque l'inflammation des veines a éclaté, les patients compliquent cette condition. Par conséquent, il y a parfois une décharge de pus de la zone endommagée. Dans ce cas, le patient ne peut pas s'engager dans l'automédication, après s'être donné les premiers soins, il est nécessaire d'appeler une équipe de médecins.

    L'apparition de pus est associée à la complication suivante des hémorroïdes:

    Cela se produit lorsqu'une infection pénètre dans la plaie résultante. Avec un cours sérieux, une transition vers la septicémie est possible. Pour le traitement, vous devrez déterminer ce qui a déclenché cette condition. Par conséquent, il est capable de déterminer le médecin traitant.

    Pour aider le patient, une opération sera nécessaire. Cela est nécessaire pour que l'inflammation et le gonflement des nœuds ne commencent pas à se propager davantage. La condition est dangereuse pendant la grossesse.

    L'infection peut affecter le développement du fœtus, ce qui entraînera une fausse couche. Lorsqu'un abcès apparaît, vous ne pouvez pas l'ouvrir à la maison. Pour éviter les complications, vous devez vous rendre à l'hôpital.

    Aux derniers stades de l'inflammation de la congestion veineuse, une augmentation des cônes se produit. Dans ce cas, une rupture tissulaire se produit en raison d'une thrombose capillaire. Par conséquent, lorsque les hémorroïdes éclatent, le patient doit éviter les saignements et consulter un médecin pour obtenir de l'aide. Sinon, des complications peuvent se développer et du pus apparaîtra.

    Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous auto-médicamentez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

    Gastroentérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Prescrit des diagnostics et effectue un traitement. Expert du groupe pour l'étude des maladies inflammatoires. L'auteur de plus de 300 articles scientifiques.

    Et si du pus apparaît?

    Un écoulement purulent du nœud est un signe clair d'infection bactérienne, même si la masse hémorroïdaire a éclaté depuis longtemps et que le saignement a déjà cessé. La suppuration peut être un signe de paraproctite ou de fistule rectale. L'inflammation purulente s'accompagne de fièvre, de frissons, de faiblesse générale et d'une diminution de l'appétit. Si de tels symptômes apparaissent, consultez un médecin d'urgence.

    Mesures préventives

    Lorsque la masse d'hémorroïdes éclate, que faire, vous savez maintenant. La prévention dans ce domaine n'est pas moins importante. Vous pouvez empêcher de nouvelles ruptures des ganglions hémorroïdaires par des mesures complexes. Il est important de respecter le plan thérapeutique prescrit par le médecin, de ne pas sauter la prise de médicaments. Le patient ne doit pas refuser l'opération proposée ou l'intervention mini-invasive. La résection ou l'isolement en temps opportun d'un nœud dangereux aidera à le détruire sans déchirer les tissus et sans risque de complications.

    Les patients atteints d'hémorroïdes de stade 2 et 3 ne doivent pas surmener, soulever des poids, rester assis trop longtemps. La marche, la natation, la gymnastique, à l'exclusion des mouvements brusques, leur sont utiles. Il est très important de surveiller la digestion, en évitant la constipation.

    Si les selles sont retardées de plus de 2 jours, vous devez prendre un laxatif ou faire un lavement nettoyant. Un fort stress pendant les selles est particulièrement dangereux en présence de gros nœuds hémorroïdaires.

    Vous devez suivre un régime économe. La viande grasse, les plats frits, fumés, trop épicés, les bonbons industriels et l'alcool ne doivent pas être consommés.

    Apport journalier obligatoire de légumes et fruits (au moins 500 g). Ces produits fournissent au corps de précieuses fibres alimentaires, des oligo-éléments et des vitamines, et préviennent la constipation et la diarrhée.

    Si des hémorroïdes éclatent - vous savez maintenant quoi faire!

    N'oubliez pas qu'un nœud éclatant est un signal que les hémorroïdes sont passées à un stade sévère.

    Il est recommandé d'arrêter le traitement conservateur et d'appliquer l'une des techniques mini-invasives ou de décider d'une hémorroïdectomie.

    Une intervention radicale éliminera les gros nœuds et réduira le risque de saignement interne.

    Une bonne nutrition, l'abandon des mauvaises habitudes et le suivi des recommandations de votre médecin aideront à prévenir la croissance des cônes.

    Prévention des ruptures nodales

    Pour prévenir la perforation des hémorroïdes, l'exacerbation de la maladie ne doit pas être autorisée et les recommandations suivantes doivent être respectées:

    • Activité physique régulière, qui aide à améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens. Évitez de vous asseoir longtemps. Avec un travail sédentaire, vous devez vous lever toutes les 30 minutes et marcher au moins quelques minutes.
    • La gymnastique pour les muscles du plancher pelvien consiste à réduire le sphincter anal externe et les autres muscles intimes. Sa mise en œuvre régulière contribue à la vidange efficace des veines hémorroïdaires. Les réductions sont effectuées à un rythme rapide et lent 15 fois, plusieurs approches par jour.
    • Les mesures d'hygiène impliquent le lavage obligatoire de la région anale après le prochain mouvement de l'intestin avec de l'eau courante et du savon. Cela empêche l'infection de la zone lésée de la peau ou des muqueuses.
    • Les aliments diététiques prévoient l'exclusion du régime des plats gras, aigres, épicés, épicés et de l'alcool, qui contribuent à l'exacerbation des hémorroïdes, conduisant au fait que les nœuds éclatent. En outre, pour la prévention de la constipation, le menu quotidien devrait inclure des aliments riches en fibres (légumes frais, fruits, son) et des produits laitiers.
    • L'utilisation systémique de la venotonique contribue à renforcer la paroi vasculaire (Detralex, Phlebodia, Eskuzan, Troxevasin).
    • Traitement local avec des onguents cicatrisants qui accélèrent la régénération de la muqueuse et de la peau sur les hémorroïdes qui éclatent (Methyluracil, Proctosan, Aurobin). Des suppositoires avec de l'huile d'argousier peuvent également être utilisés.
    • Traitement topique de la thrombose comme principal facteur de risque de rupture des ganglions (Nigepan, Hepatrombin G, Troxevasin).

    Ainsi, si les hémorroïdes sont traitées correctement et leur état est surveillé, en suivant toutes les recommandations du médecin, des complications surviennent rarement. Dans le cas où les hémorroïdes éclatent, vous devez consulter un proctologue dès que possible, même si le saignement a été arrêté par vous-même.

    Laissez Vos Commentaires