Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2020

Adénome de la prostate 100148 20

Adénome de la prostate - Il s'agit de la prolifération du tissu glandulaire de la prostate, conduisant à une violation de l'écoulement d'urine de la vessie. Caractérisé par des mictions fréquentes et difficiles, y compris la nuit, un affaiblissement du flux d'urine, un écoulement involontaire d'urine, une pression dans la vessie. Par la suite, une rétention urinaire complète, une inflammation de la vessie et des reins peuvent se développer. La rétention urinaire chronique entraîne une intoxication, une insuffisance rénale. Le diagnostic comprend une échographie de la prostate, une étude de sa sécrétion et, si nécessaire, une biopsie. Le traitement est généralement chirurgical. La thérapie conservatrice est efficace aux premiers stades.

Informations générales

L'adénome de la prostate est un néoplasme bénin des glandes paraurétrales situé autour de l'urètre dans sa section prostatique. Le principal symptôme de l'adénome de la prostate est une violation de la miction due à la compression progressive de l'urètre par un ou plusieurs nodules en croissance. Pour la pathologie, un cours bénin est caractéristique.

Seule une faible proportion de patients demande de l'aide médicale, cependant, un examen détaillé vous permet de détecter les symptômes de la maladie chez un homme sur quatre âgé de 40 à 50 ans et la moitié des hommes de 50 à 60 ans. La maladie est détectée chez 65% des hommes de 60 à 70 ans, 80% des hommes de 70 à 80 ans et plus de 90% des hommes de plus de 80 ans. La gravité des symptômes peut varier considérablement. Les recherches en andrologie clinique suggèrent que des problèmes d'urination surviennent chez environ 40% des hommes atteints d'adénome de la prostate, mais seulement un patient sur cinq de ce groupe recherche une assistance médicale.

Raisons

Le mécanisme de développement de l'adénome de la prostate n'a pas encore été entièrement déterminé. Malgré l'opinion répandue liant la pathologie à la prostatite chronique, il n'y a pas de données qui confirmeraient la relation de ces deux maladies. Les chercheurs n'ont trouvé aucun lien entre le développement de l'adénome de la prostate et la consommation d'alcool et de tabac, l'orientation sexuelle, l'activité sexuelle, les antécédents de maladies vénériennes et inflammatoires.

Il existe une dépendance prononcée de l'incidence de l'adénome de la prostate à l'âge du patient. Les scientifiques pensent que l'adénome se développe à la suite d'un déséquilibre hormonal chez les hommes avec le début de l'andropause (ménopause masculine). Cette théorie est confirmée par le fait que les hommes stérilisés avant la puberté et extrêmement rarement les hommes stérilisés après son apparition ne souffrent jamais de pathologie.

Les symptômes de l'adénome de la prostate

Il existe deux groupes de symptômes de la maladie: irritants et obstructifs. Le premier groupe de symptômes comprend une augmentation de la miction, une miction persistante (impérative), une nycturie, une incontinence urinaire. Le groupe de symptômes obstructifs comprend des difficultés à uriner, un retard d'apparition et une augmentation du temps de miction, une sensation de vidange incomplète, une miction avec un flux lent et intermittent, la nécessité de forcer.On distingue trois stades d'adénome de la prostate: compensé, sous-compensé et décompensé.

Prévalence des maladies

L'adénome de la prostate est l'une des maladies urologiques les plus courantes chez l'homme. Auparavant, il était rarement détecté jusqu'à l'âge de 54 ans et se produisait généralement chez des hommes de 57 à 60 ans.

Actuellement, la maladie est nettement "plus jeune". Par exemple, les premiers signes d'hyperplasie prostatique apparaissent de plus en plus à l'âge de 25 ans. Selon les données obtenues à l'autopsie de ceux qui sont décédés de diverses maladies, à l'heure actuelle, l'adénome de la prostate survient jusqu'à 30 ans dans 8%, jusqu'à 50 ans - dans 50%, et après 80 ans, plus de 80% des hommes souffrent d'adénome.

On pense qu'en Chine, au Japon, l'adénome de la prostate est très rare, et le plus souvent en Amérique du Nord, en Europe, en Égypte et en Inde.

Malheureusement, aujourd'hui, la tendance à l'apparition d'adénomes chez les jeunes se poursuit, ainsi qu'une augmentation du nombre de cas de cette maladie en général.

Étape compensée

Au stade compensé, la dynamique de l'acte d'uriner change. Il devient plus fréquent, moins intense et moins libre. Il faut uriner 1 à 2 fois la nuit. En règle générale, la nycturie au stade I de l'adénome de la prostate ne provoque pas d'anxiété chez un patient qui associe des réveils nocturnes constants au développement d'une insomnie liée à l'âge. Pendant la journée, la fréquence normale des mictions peut être maintenue, cependant, les patients atteints d'adénome de la prostate de stade I notent une période d'attente, particulièrement prononcée après une nuit de sommeil.

Ensuite, la fréquence des mictions quotidiennes augmente et le volume d'urine alloué pour une seule miction diminue. Des pulsions impératives surgissent. Un jet d'urine, qui formait auparavant une courbe parabolique, est lent et tombe presque verticalement. L'hypertrophie des muscles de la vessie se développe, grâce à laquelle l'efficacité de sa vidange est maintenue. Il n'y a pas ou presque pas d'urine résiduelle dans la vessie à ce stade (moins de 50 ml). L'état fonctionnel des reins et des voies urinaires supérieures est préservé.

Anatomie

Dans des conditions normales, la forme de la prostate ressemble à une châtaigne, dont les dimensions varient légèrement avec l'âge. À 30 ans, elle mesure 3x4 cm et pèse environ 16 grammes. La prostate est située de telle sorte que ses tissus entourent l'urètre de tous les côtés (c'est pour cette raison qu'avec l'adénome, la miction normale commence à souffrir en premier lieu). Ses «voisins» les plus proches dans le petit bassin sont le rectum et la vessie, par conséquent, les maladies de la prostate peuvent affecter l'état général et le fonctionnement de ces organes.

Chez un nouveau-né, la prostate pèse moins de 1 gramme et à l'âge de 30 ans, elle augmente de près de 20 fois. Après 45-50 ans, les glandes prostatiques s'atrophient progressivement et sont remplacées par du tissu conjonctif, dont cette glande est presque entièrement composée, à partir de 65 ans.

Étape sous-compensée

Au stade II de l'adénome de la prostate, la vessie augmente de volume, des changements dégénératifs se développent dans ses parois. La quantité d'urine résiduelle dépasse 50 ml et continue d'augmenter. Tout au long de la miction, le patient est contraint de solliciter intensivement les muscles abdominaux et le diaphragme, ce qui entraîne une augmentation encore plus importante de la pression intravésicale.

L'acte d'uriner devient polyphasique, intermittent, ondulant. Le passage de l'urine le long des voies urinaires supérieures est progressivement perturbé. Les structures musculaires perdent leur élasticité, les voies urinaires se dilatent. La fonction rénale est altérée. Les patients sont préoccupés par la soif, la polyurie et d'autres symptômes d'insuffisance rénale chronique progressive. Si les mécanismes de compensation échouent, la troisième étape commence.

Caractéristiques de fonctionnement

La prostate appartient aux organes hormono-dépendants.Son activité est contrôlée par le système dit hypothalamo-hypophyso-gonadique, et l'hormone mâle testostérone est principalement «responsable» de sa croissance et de son fonctionnement normaux.

La restructuration hormonale la plus intense du corps masculin commence après 40 à 45 ans, lorsqu'une diminution de la testostérone et une augmentation de l'œstradiol se produisent dans le plasma. Ces changements progressent de plus en plus vers la vieillesse. Au cours de cette restructuration, des périodes de déstabilisation des niveaux hormonaux sont possibles, ce qui peut servir d'impulsion au développement de l'adénome.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

L'adénome de la prostate est un néoplasme bénin des glandes paraurétrales situé autour de l'urètre dans sa section prostatique. Le principal symptôme de l'adénome de la prostate est une violation de la miction due à la compression progressive de l'urètre par un ou plusieurs nodules en croissance.

Avec l'adénome, une augmentation de l'organe se produit, ce qui provoque une compression de la vessie et de l'urètre. Cela perturbe l'écoulement de l'urine et conduit à l'accumulation d'urine résiduelle. De plus, un homme peut développer une infection des voies génitales, une urolithiase et un cancer. L'augmentation est indolore, ce qui est dangereux pour un diagnostic rapide de la maladie.

Première étape: formulaire compensé

En augmentant progressivement, la prostate commence à comprimer de plus en plus l'urètre, ce qui affecte immédiatement la nature de la miction: l'urine commence à se démarquer avec difficulté et un flux lent.

Expérimentant une résistance constante à l'écoulement normal de l'urine, les muscles de la vessie s'hypertrophient progressivement, augmentent de volume afin de "presser" littéralement l'urine.

Les changements les plus caractéristiques de la miction à ce stade sont:

  • plus fréquent
  • moins gratuit
  • pas aussi intense qu'auparavant (le jet d'urine n'a plus l'apparence d'une parabole caractéristique, mais tombe presque verticalement).

Le sommeil nocturne est progressivement perturbé, car les patients sont obligés de se lever pour uriner 2 à 3 fois par nuit. Cependant, ce fait n'est généralement pas alarmant et s'explique facilement par d'autres raisons, par exemple l'insomnie, l'apport hydrique, etc.

Pendant la journée, la fréquence des mictions peut rester la même, mais dans la plupart des cas, l'urine ne commence à être libérée qu'après un certain temps d'attente (surtout le matin après le réveil).

À mesure que la prostate se développe et que l'urètre est comprimé, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation de la miction pendant la journée,
  • diminution du débit urinaire,
  • l'augmentation des cas d'irrésistible envie d'uriner (les soi-disant pulsions impérieuses),
  • atteinte des muscles auxiliaires: le patient, pour une meilleure vidange, contracte parfois l'abdomen au début ou à la fin de la miction.

Malgré la présence de ces symptômes, les reins et les uretères ne changent pas et l'état général d'une personne souffrant d'adénome peut rester stable pendant de nombreuses années sans aucun signe significatif de progression de la maladie.

Cependant, même à ce stade, une rétention urinaire aiguë peut se produire périodiquement.

La prostate: qu'est-ce que c'est?

La prostate, également connue sous le nom de prostate, est un organe situé juste en dessous de la vessie. Le but principal de la prostate est la production d'un secret spécifique, qui fait partie du sperme. Le secret de la prostate, déterminant la consistance de l'éjaculat (contribuant notamment à sa dilution), contient des vitamines, des enzymes, des immunoglobulines, des ions zinc, etc.

La glande prostatique pour les hommes est le «deuxième cœur», qui est responsable de la fonction sexuelle, de l'état psycho-émotionnel et de la santé générale.

Les principales fonctions de la prostate comprennent:

  • liquéfaction des spermatozoïdes - de ce fait, les spermatozoïdes acquièrent une motilité active et deviennent généralement viables,
  • sécrétion - dans sa composition, elle contient des enzymes, des protéines, des graisses et des hormones, sans lesquelles le système reproducteur ne fonctionnera pas normalement,
  • éjection de la graine - les muscles lisses de la prostate sont capables de se contracter, ce qui garantit l'entrée de la graine dans l'urètre, et c'est ainsi que l'éjaculation se produit.

Types d'adénome de la prostate

Selon la structure et la localisation, trois types d'adénomes sont distingués:

  1. Une tumeur à travers l'urètre pénètre dans la vessie, déformant le sphincter interne et perturbant sa fonction.
  2. La tumeur augmente vers le rectum, la miction est légèrement altérée, mais la perte de contractilité de la partie prostatique de l'urètre ne permet pas à la vessie d'être complètement vide.
  3. Avec un compactage uniforme de la prostate sous la pression de l'adénome sans augmentation de celui-ci, ni rétention urinaire dans la vessie ni troubles de la miction ne sont observés. Il s'agit du type d'adénome le plus favorable.

Forme compensée

Les changements les plus caractéristiques de la miction à ce stade sont:

  • plus fréquent
  • moins gratuit
  • pas aussi intense qu'auparavant (le jet d'urine n'a plus l'apparence d'une parabole caractéristique, mais tombe presque verticalement).

À mesure que la prostate se développe et que l'urètre est comprimé, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation de la miction pendant la journée,
  • diminution du débit urinaire,
  • l'augmentation des cas d'irrésistible envie d'uriner (les soi-disant pulsions impérieuses),
  • atteinte des muscles auxiliaires: le patient, pour une meilleure vidange, contracte parfois l'abdomen au début ou à la fin de la miction.

Adénome de la prostate de stade 3 - décompensé

Il y a une diminution de la contractilité de la vessie aux limites minimales, une augmentation de l'urine résiduelle peut être d'environ deux litres. Il est également important d'étirer fortement la vessie, dans laquelle ses contours sont vus sous la forme d'un ovale ou d'une forme sphérique, atteignant le nombril et, dans certains cas, s'élevant beaucoup plus haut.

Pendant ce temps, la nuit, et après et pendant la journée, l'urine est systématiquement ou constamment excrétée, cela se produit de manière involontaire, en raison des gouttes d'une vessie débordante.

Symptômes concomitants de l'adénome:

  • faiblesse
  • nausées et manque d'appétit,
  • constipation
  • soif et bouche sèche.

Implications pour un homme

Complications de l'adénome de la prostate:

  • Rétention urinaire aiguë. Une complication apparaît au stade 2 ou 3 de la maladie en raison de la compression de l'urètre par une prostate hypertrophiée.
  • Inflammation des voies urinaires. Les processus stagnants dans la vessie entraînent la croissance de bactéries. Ils provoquent le développement d'une cystite, d'une urétrite, d'une pyélonéphrite.
  • Urolithiase. Une vidange incomplète de la vessie entraîne l'apparition de microlithes, de pierres ou de dépôts minéraux. Ils peuvent provoquer un blocage de la vessie, une rétention urinaire.
  • Hématurie L'apparition de globules rouges dans l'urine, qui est causée par des varices du col de la vessie.

Diagnostics

Il ne sera pas exagéré de dire que le diagnostic réussi de l'adénome de la prostate dépend directement du patient. Aux tout premiers stades, c'est l'enquête qui peut fournir les indicateurs par lesquels le spécialiste pourra soupçonner la présence de la maladie.

Le diagnostic consiste en:

  1. Le médecin procède à un examen numérique de la prostate.
  2. Afin d'évaluer la gravité des symptômes de l'adénome de la prostate, le patient est invité à remplir un journal d'urination.
  3. Une étude de la sécrétion de la prostate et des frottis de l'urètre est réalisée pour exclure les complications infectieuses.
  4. Une échographie de la prostate est effectuée, au cours de laquelle le volume de la prostate est déterminé, des calculs et des zones de congestion sont détectés, la quantité d'urine résiduelle, l'état des reins et des voies urinaires sont évalués.

L'analyse de l'APS pour l'adénome de la prostate est un indicateur important pour déterminer le degré de maladie et le rendez-vous du traitement. Une telle étude est recommandée pour chaque homme de plus de 40 ans par an, car il diagnostique toute anomalie de la prostate et aide à identifier même le cancer de l'adénome de la prostate.

La description

L'adénome de la prostate est une maladie qui implique une tumeur bénigne. Avec cette maladie, de petits néoplasmes - nodules - apparaissent dans la région de la prostate. Ils se développent au fil du temps et serrent le canal responsable de la miction, perturbant ce processus.

L'adénome de la prostate chez l'homme se produit souvent à l'âge de quarante à cinquante ans. Puisque cette tumeur est de nature bénigne, les métastases dans ce cas ne peuvent pas l'être. C'est la principale différence entre l'adénome et le cancer de la prostate.

Les principales raisons de l'origine de cette maladie comprennent la restructuration du corps masculin avec l'âge. Le niveau d'hormones mâles (testostérone) commence à diminuer, et les femelles (œstrogènes) - à croître.

De plus, cette maladie ne doit pas être confondue avec la prostatite. N'oubliez pas qu'une tumeur bénigne est un adénome de la prostate, mais la prostatite n'est qu'une inflammation. Mais l'un et l'autre sont désormais parfaitement traités.

L'adénome chez un homme adulte peut peser environ 160-280 mg. Quant à la taille de cette tumeur, elle peut atteindre 25 à 45 mm de long, 22 à 40 mm de large et 10 à 23 mm d'épaisseur. Mais chacun de ces indicateurs peut être différent. Ces paramètres sont purement individuels.

Il est également nécessaire de noter que si vous ne commencez pas le traitement à temps, vous pouvez rencontrer des complications de l'adénome de la prostate, à savoir:

Inflammation des voies urinaires. Par exemple, cystite, insuffisance rénale ou urétrite. L'urine stagne dans les voies urinaires, de sorte que diverses infections se développent.

Rétention urinaire, qui peut survenir si vous avez abusé d'alcool pendant l'adénome, êtes devenu trop froid, devez rester au lit ou souffrez de constipation.

Dans de tels cas, nous vous recommandons de demander l'aide d'un médecin.

3 degrés d'adénome de la prostate

Il existe trois degrés d'adénome de la prostate:

Stade d'indemnisation. À ce stade, l'urine peut être libérée par un flux trop lent, vous pouvez rencontrer une perturbation du processus de miction, pendant le sommeil, vous voudrez peut-être aller aux toilettes, et le processus lui-même sera légèrement perturbé. En général, cette étape peut durer environ douze ans. Mais il s'agit d'un indicateur purement individuel. Par conséquent, pour certains, cette étape peut être retardée pour une période plus longue, tandis que pour d'autres - pour une période plus courte.

Stade de sous-compensation. Dans ce cas, la fonction de la vessie sera quelque peu altérée et de l'urine résiduelle y apparaîtra. Vous sentirez que votre vessie n'est pas complètement vide. Souvent, il y aura une rétention d'urine, et parfois un mélange de sang sera observé dans l'urine, l'urine peut devenir trouble. Les symptômes de l'insuffisance rénale peuvent se joindre à ces symptômes. De plus, le patient à ce stade doit pousser pendant la miction, par conséquent, un prolapsus du rectum peut se produire. Dans ce cas, la vessie s'enflamme. Et certains facteurs externes peuvent affecter la santé du patient de manière si négative qu’il aura un manque total d’urine.

Décompensation d'étape. La fonction rénale est complètement altérée et l'urine est trouble et excrétée avec des gouttes de sang. L'urine stagnante à ce stade peut être de deux litres. Pour cette raison, les patients sont obligés d'utiliser un urinoir spécial lors d'un voyage aux toilettes. De plus, au fil du temps, l'appétit commencera à perdre, la constipation apparaît et la température augmente.Ici, le patient a immédiatement besoin de soins médicaux.

Il convient également de noter que pour éviter toute conséquence, il est nécessaire de consulter un urologue dès que possible avec les manifestations des premiers signes de la maladie. Et vous ne devez pas retarder une visite chez le médecin, car les conséquences de l'adénome de la prostate peuvent être très déplorables.

Adénomes prostatiques code 10 de la CIM

L'adénome de la prostate chez l'homme a le codage CIM 10. Ce code ne comprend pas les maladies pouvant être transmises sexuellement, ni les maladies de la prostate.

Il convient également de noter que selon la classification de l'adénome de la prostate, la CIM 10 appartient au même groupe que les autres maladies directement liées aux problèmes de miction. Cela peut également inclure la stagnation de la prostate, l'infertilité masculine, les calculs, divers processus inflammatoires, etc.

Le code CIM pour l'adénome de la prostate diffère de toute forme de prostatite. Classer les maladies aujourd'hui afin de faciliter la distinction entre elles, diagnostiquer et prescrire un traitement aux patients.

La CIM de l'adénome de la prostate comprend différents noms et stades de la maladie et, malheureusement, ne reflète pas l'ensemble de cette maladie. Par conséquent, dans tous les cas, avec l'apparition des premiers symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin.

Symptômes à différents stades de la prolifération des adénomes

Les premiers signes de pathologie de l'adénome de la prostate ne se développent pas immédiatement chez l'homme. Aux stades initiaux, il n'y a pas de manifestations cliniques de pathologie. Les symptômes de la maladie sont incohérents, ils augmentent ou diminuent. L'hypertrophie se développe en trois étapes: compensation, sous-compensation, décompensation.

Symptômes d'adénome de la prostate au stade de la compensation

A ce stade, les principaux symptômes de la prolifération de l'adénome de la prostate chez l'homme:

il y a une libération complète de l'urine,

les muscles abdominaux se resserrent avant de se vider

la pression du jet d'urine s'affaiblit progressivement,

une incontinence nocturne et des mictions fréquentes l'après-midi se développent.

Au stade de la compensation, il n'y a pas de changement significatif dans les fonctions du système génito-urinaire. Chez les patients, la dynamique de l'écoulement urinaire change progressivement. Le processus de miction devient moins libre et moins fréquent. Une rétention urinaire constante avec un adénome hypertrophié de la prostate est le premier symptôme du développement d'une pathologie.

Au début de la maladie, une miction nocturne et impérative est caractéristique: le patient ne maintient pas la contraction de la vessie, il est nécessaire de vider d'urgence.

Pendant la journée, l'écoulement d'urine change progressivement: le début de la miction est retardé surtout après le réveil. L'élargissement de l'adénome de la prostate (symptômes initiaux) permet à la vessie d'être complètement libérée de l'urine grâce à des muscles qui fonctionnent de manière stable. Mais au fil du temps, les parois musculaires s'affaiblissent, la maladie passe à l'étape suivante.

Le processus d'apparition du développement de la prolifération d'adénomes dure d'un an à 15 ans, sans causer de désagréments graves à l'homme. Au stade de la compensation, aucune complication ne se développe. L'état du patient est satisfaisant.

Manifestations d'adénome de la prostate au deuxième stade de la sous-compensation

Hypertrophie de la prostate (adénome), signes du deuxième stade de la maladie:

un flux d'urine faible et mince,

des secousses fréquentes du jet se produisent,

le processus de miction se produit souvent en gouttes,

libération incomplète de l'urine,

faux désirs, y compris la défécation.

La deuxième étape de la pathologie est caractérisée par une détérioration des performances du réservoir d'urine, des reins et de l'ensemble du système génito-urinaire. Progressivement, la vessie n'est pas complètement libérée de l'urine. Les résidus d'urée dans le réservoir atteignent jusqu'à 200 ml. Avec le développement de la maladie, son montant ne fait qu'augmenter.L'adénome de la prostate envahi (symptômes des stades initiaux) nécessite un traitement par un urologue.

À ce stade, la dystrophie des muscles des parois de la vessie commence, elle augmente de taille, sa sensibilité diminue. Le patient, pour se vider complètement, doit forcer fortement les muscles abdominaux. L'urine commence à se détacher spontanément du canal en raison de l'augmentation de la pression intravésicale.

La compression des uretères augmente progressivement, l'écoulement de l'urine est constamment interrompu, est effectué de manière ondulatoire avec de courtes périodes de repos entre les envies.

La sous-compensation est également caractérisée par une rétention complète de l'urine pendant l'hypothermie, le stress, le rhume et l'abus d'alcool. La douleur roulante rejoint la région pubienne. L'état du patient s'aggrave.

L'adénome de la prostate (symptômes de la deuxième étape) en l'absence de traitement entraîne des complications:

l'apparition d'une hernie dans la région inguinale,

avec miction tendue - prolapsus du rectum,

En fonction des symptômes de l'adénome de la prostate qui se développent chez le patient au deuxième stade de la maladie, la méthode de traitement est choisie.

Symptômes au troisième stade de la décompensation

Au troisième stade, les symptômes de la maladie sont clairement visibles:

miction extrêmement douloureuse

gouttes d'urine spontanées,

sentir l'urine de ma bouche

la vessie ne libère pas complètement l'urine.

Le stade décompensé comprend une ischurie paradoxale - débordement de la vessie, mais en raison du manque de tonus musculaire, l'urine n'est excrétée que goutte à goutte. Les parois du réservoir d'urine sont étirées en raison d'un surpeuplement constant. La vessie est déterminée indépendamment par palpation dans l'aine. L'état du patient s'aggrave rapidement.

Manque d'appétit, faiblesse, bouche sèche, constipation et vomissements - adénome de la prostate envahi, début des symptômes du troisième stade. Les médicaments sont généralement remplacés par la chirurgie.

Sans assistance médicale, l'azotémie se développe dans les derniers stades de la maladie, ce qui entraîne la mort en raison d'une altération du débit urinaire.

Adénome ou cancer

Les signes d'un néoplasme malin ne diffèrent pratiquement pas d'un adénome:

les fonctions d'urination sont violées, de faux désirs apparaissent, un flux "lent",

douleur périnéale, dysfonction érectile,

dans les derniers stades - gonflement des jambes, douleurs dans les os, perte de poids sévère.

Le patient seul ne peut pas distinguer les symptômes du cancer de l'adénome de la prostate d'une tumeur bénigne. Seul un médecin peut confirmer ou infirmer le diagnostic, sur la base des résultats des tests et des données d'examen.

Complications des symptômes d'un adénome élargi

Dans le contexte de l'hypertrophie, des complications se développent:

  • La prostatite chronique se produit en raison de la prolifération d'adénomes, d'une altération de l'approvisionnement en sang et d'un écoulement urinaire.
  • L'urrolithiase se développe à la suite de la stagnation de l'urine.
  • La cystite (résidu d'urée) accompagne souvent le deuxième stade de la maladie. La pathologie augmente les processus infectieux dans la vessie.
  • Hématurie - sang dans l'urine avec hypertrophie de l'adénome de la prostate. En cas de rétention urinaire aiguë, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital, car cette condition ne disparaît pas d'elle-même et met la vie en danger.
  • Pyélonéphrite, hydronéphrose, insuffisance rénale se développe en raison de l'entrée d'urine dans les reins.

Pour tout symptôme de prolifération d'adénome, vous devez contacter un urologue, car la maladie progressera et passer du stade initial plus loin.

Méthodes instrumentales

L'échographie de l'adénome de la prostate est la principale méthode qui vous permet de diagnostiquer la croissance des tissus organiques. Il est réalisé en deux versions:

transabdominal (à l'aide d'un capteur placé sur la paroi frontale abdominale),

transrectale (avec l'introduction du capteur dans le rectum).

La première méthode - TaUZI - aide à déterminer non seulement la taille et la forme de la prostate, mais également à effectuer un examen parallèle de la vessie et des reins, qui souffrent d'hyperplasie des glandes. Cette méthode ne nécessite pas de préparation particulière (il suffit de remplir la vessie, pour laquelle le patient boit au moins un litre d'eau en 30 à 40 minutes) et peut être effectuée le jour du traitement initial du patient. À l'aide d'une échographie abdominale, l'urine résiduelle dans l'adénome de la prostate est également déterminée.

Le moyen le plus précis est le transrectal (TRUS). Grâce à lui, vous pouvez non seulement voir la forme, la symétrie et la taille de la prostate, mais aussi examiner en détail les tissus mous, effectuer une dopplerographie (évaluer l'apport sanguin à la glande). Habituellement, un lavement est nécessaire avant son exécution, et deux jours avant la procédure, il est conseillé de maintenir un régime spécial pour éliminer les risques de formation de gaz. Un capteur d'un diamètre de 2 cm est inséré à quelques centimètres de profondeur (pas plus de 6). La procédure n'est pas douloureuse, mais peut s'accompagner de sensations désagréables.

À l'échographie, des signes d'adénome de la prostate peuvent être observés si la prostate est hypertrophiée (à un taux de 25-30 cm³ et un poids de 26,5-30 g). L'hyperplasie est détectée comme une capsule aux contours clairs, qui peut être nodulaire (dans la plupart des cas) ou diffuse.

L'adénome de la prostate sur l'échographie peut déjà être visualisé à une taille de 7 mm. Le stade initial est décrit comme une formation entourée d'un site hypoéchogène. Dans les cas avancés, asymétrie de la prostate, une hétérogénéité structurelle est notée. Selon les résultats de TRUS, le degré de compression de l'urètre par le néoplasme est évalué.

La détermination de l'adénome de la prostate par ultrasons est effectuée conjointement avec une évaluation de l'apport sanguin à l'organe. Avec la maladie développée, l'hyperplasie des artères urétrales au centre de la prostate et leur réduction dans les zones périphériques. La vitesse du flux sanguin dans les artères capsulaires augmente.

Méthodes de laboratoire

Il est nécessaire de différencier le diagnostic d '"adénome de la prostate" et d'une tumeur de la prostate, pour lesquels un test sanguin est prescrit pour détecter un antigène prostatique spécifique - le PSA. Il est produit dans la prostate et concentré dans ses canaux. Dans le sang, l'antigène est en petite quantité, mais en quantité suffisante pour être déterminé. Afin d'évaluer la nature du néoplasme (bénin ou malin), la forme libre de PSA est examinée. Ses valeurs normales sont de l'ordre de 0 à 4 ng / ml (chez les jeunes hommes - jusqu'à 2,5 ng / ml, les personnes âgées - 3,5). En conséquence, le niveau de PSA dans l'adénome de la prostate est augmenté.

Une biopsie de l'adénome de la prostate est prescrite si elle est suspectée d'être maligne (croissance accélérée, présence de phoques lors de l'examen rectal digital). La procédure consiste à prélever des cellules dans les tissus de la prostate. Ils sont obtenus à l'aide d'une longue aiguille à ressort, introduite de plusieurs manières:

  • L'option transrectale est la plus courante. Elle est réalisée sous anesthésie locale et sous contrôle de l'échographie transrectale. La procédure dure environ une demi-heure, et pendant ce temps, 12 échantillons de tissus provenant de différentes parties de la prostate sont prélevés pour analyse. Un écran à ultrasons capture le coup exact de l'aiguille dans la glande.
  • Une biopsie transurétrale pour l'adénome de la prostate est réalisée à l'aide d'un cytoscope avec une caméra vidéo. Le médecin prend le tissu requis à l'aide d'une boucle de coupe, suivi visuellement de leurs actions. La procédure est généralement réalisée sous anesthésie locale, mais une anesthésie rachidienne ou générale peut être utilisée. Le temps approximatif passé à utiliser la méthode transurétrale est de 30 à 40 minutes.
  • Une biopsie transpérinéale est réalisée le moins souvent: elle consiste à faire passer des tissus par une incision dans le périnée (la place entre l'anus et le scrotum). Le temps habituel est de 15 à 20 minutes.Cela nécessite l'introduction d'une anesthésie rachidienne ou générale et le patient est un certain temps après la procédure à l'hôpital. Actuellement, ils commencent à utiliser le blocage local du nerf génital comme anesthésie, ce qui permet de ne pas utiliser d'anesthésie.

Avant de déterminer l'adénome de la prostate par biopsie, une antibiothérapie est nécessaire pour exclure une infection ultérieure. Il doit être prescrit par un médecin lors d'une consultation d'orientation avant l'intervention.

Quelques jours après la collecte des tissus, une douleur mineure dans le bassin peut être notée, l'urine peut devenir rouge. Après une procédure transrectale, il peut y avoir un écoulement de sang de l'anus pendant 2-3 jours.

Avec l'adénome de la prostate, les cellules cancéreuses et l'infiltration des tissus environnants, comme c'est le cas avec les tumeurs malignes, ne sont pas détectées par les résultats de la biopsie. En cas de résultats douteux, une deuxième biopsie peut être prescrite.

Le traitement

Il est conseillé de commencer le traitement de l'adénome de la prostate avec la manifestation des premiers signes alarmants. L'efficacité du traitement dépend directement d'un diagnostic de haute qualité et rapide. Il existe deux méthodes principales de traitement de l'adénome de la prostate:

La voie médicamenteuse d'élimination de l'adénome de la prostate est utilisée à un stade précoce de l'évolution de la pathologie, lorsque les symptômes n'ont pas acquis un caractère critique. Si la maladie a réussi à acquérir une forme aiguë, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Très souvent, pour un traitement efficace de l'adénome de la prostate, les médecins recommandent un hôpital même aux premiers stades, car cela permet de surveiller en permanence le développement de la maladie et suggère la disponibilité de soins médicaux de qualité. Le traitement de l'adénome de la prostate à domicile est acceptable s'il y a une tendance positive au cours de la maladie et qu'il n'y a pas de complications significatives.

Médicament pour l'adénome de la prostate

Le traitement moderne de l'adénome de la prostate comprend une thérapie conservatrice pour les premiers stades de la maladie, lorsque les symptômes sont légers et que la lésion n'a pas touché les voies urinaires supérieures. De plus, la chirurgie peut être contre-indiquée pour le patient pour un certain nombre de raisons.

Les médicaments modernes suggèrent un effet positif significatif du traitement médicamenteux des symptômes de l'adénome de la prostate - une minimisation significative des manifestations et leur élimination complète, sous réserve d'un traitement complet et correctement sélectionné.

La pharmacothérapie de la maladie en question vise à mettre en œuvre les tâches suivantes:

retard de croissance,

diminution de son volume,

minimisation des manifestations négatives pendant la miction.

L'objectif principal du traitement médicamenteux est d'arrêter le développement progressif de la maladie et d'éviter la nécessité d'une intervention chirurgicale. Si cela ne peut être atteint et que la chirurgie de l'adénome de la prostate devient inévitable, vous ne devez pas refuser de prendre des médicaments.

La méthode médicamenteuse est utilisée à la fois indépendamment et en combinaison avec la chirurgie, comme thérapie de soutien et de régulation. Selon les symptômes, le traitement de l'adénome de la prostate est corrigé par un spécialiste dans le sens de la prescription d'un groupe particulier de médicaments.

Avec la pharmacothérapie, les médecins recommandent des médicaments pour l'adénome de la prostate du spectre suivant:

médicaments hormonaux qui réduisent la prostate,

des agents pour le traitement de l'adénome de la prostate, tonique et régulant l'activité du canal génito-urinaire, facilitant la miction,

préparations d'origine végétale, et visant au renforcement général de l'immunité et de la résistance de l'organisme.

Dans le traitement de la prostatite chronique et de l'adénome de la prostate, un groupe de bloqueurs alpha-adrénergiques, qui sont régulièrement utilisés pour obtenir une dynamique positive pour rétablir une miction normale et éliminer la douleur, se sont révélés positifs. Dans le même temps, le résultat positif de ce schéma thérapeutique pour l'adénome de la prostate reste longtemps. L'inconvénient des médicaments considérés est la présence d'un large éventail d'effets secondaires possibles, tels que:

la possibilité d'éjaculation rétrograde.

Les patients qui ont des problèmes concomitants avec le système cardiovasculaire, l'utilisation des médicaments en question est catégoriquement déconseillée. Si le corps du patient réagit normalement au médicament, le traitement par l'alpha-bloquant prescrit se poursuit généralement. Le médecin décide comment traiter l'adénome de la prostate, en tenant compte des intérêts et des caractéristiques individuelles du patient.

Dans le traitement conservateur de l'adénome de la prostate, un groupe d'inhibiteurs de la 5-alpha réductase est également utilisé. Les médicaments de ce groupe permettent, grâce à la correction hormonale, de réduire la prostate et de suspendre la progression de la maladie. Dans certains cas, l'effet de l'application devrait atteindre jusqu'à six mois, et parmi les effets secondaires possibles, un affaiblissement de la libido et une dysfonction érectile sont notés.

Bien entendu, la prise de médicaments dans le traitement de l'adénome de la prostate n'est autorisée qu'après consultation d'un urologue spécialisé et sous étroite surveillance médicale.

La posologie et les caractéristiques du régime médicamenteux sont déterminées par le médecin traitant. Il n'y a pas de norme unique pour le traitement de l'adénome de la prostate, mais il est important de se rappeler que la clé de l'efficacité de toute mesure thérapeutique est la mise en œuvre exacte des prescriptions médicales.

Quant à l'automédication, elle est fortement déconseillée, car elle peut entraîner une exacerbation générale des symptômes et une aggravation de la dynamique de l'évolution de la maladie. Le traitement avec des remèdes populaires (par exemple, l'utilisation de jus et de graines de citrouille frais, de teintures d'oignons, de teintures de chélidoine et de plantes médicinales à base d'aubépine, de verge d'or et de chandra) peut être utile, mais vous ne devez jamais refuser une assistance médicale professionnelle.

Chirurgie pour retirer l'adénome de la prostate: nature et conséquences

Quelles opérations font avec l'adénome de la prostate?

La médecine moderne propose deux principaux types de traitement chirurgical de l'adénome de la prostate:

  • résection transurétrale
  • prostatectomie (anodectomie).

Une caractéristique de la résection transurétrale (TUR) sur la prostate est la méthode d'élimination du tissu prostatique, pour laquelle un appareil spécial est utilisé - un résectoscope. Son entrée se fait par l'urètre. Après l'ablation de l'adénome de la prostate de cette manière, le risque de complications est minime et le temps de rééducation est considérablement raccourci.

Avec la prostatectomie, la prostate est retirée par chirurgie ouverte. Une opération de ce type est considérée comme obsolète. La rééducation après chirurgie d'un adénome de la prostate de type ouvert est un processus assez long, associé à des complications fréquentes. La plupart des spécialistes préfèrent TUR comme une technique plus avancée qui minimise les effets négatifs de la chirurgie.

Malgré les risques de complications et la nécessité d'une longue récupération postopératoire, la chirurgie est le choix optimal pour le traitement de l'adénome de la prostate, ce qui permet d'éliminer complètement la maladie et d'éviter une éventuelle rechute de la pathologie.

La chirurgie de l'adénome de la prostate est un processus assez laborieux et douloureux.Mais l'utilisation des dernières techniques chirurgicales vous permet d'éviter les complications après une chirurgie de l'adénome de la prostate.

Une étape importante du processus d'intervention chirurgicale est la rééducation après l'ablation de l'adénome de la prostate.

Après une opération pour retirer l'adénome de la prostate, le corps récupère longtemps. Le processus de réadaptation se caractérise par un spectre différent de manifestations, en fonction des caractéristiques individuelles.

Les conséquences de la chirurgie de l'adénome de la prostate comprennent la nécessité d'une surveillance médicale régulière, d'une thérapie de soutien et d'un ensemble de mesures de réadaptation simples: massages, exercices thérapeutiques, régime spécial après l'ablation de l'adénome de la prostate.

Méthodes pour retirer l'adénome de la prostate sans chirurgie

Récemment, certaines techniques expérimentales ont gagné en popularité et offrent le traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate en utilisant des technologies innovantes. Cette catégorie comprend les techniques du spectre dit mini-invasif.

Parmi les nouvelles méthodes de traitement de l'adénome de la prostate, les techniques progressives suivantes méritent d'être notées.

Méthode thermique - l'adénome est affecté par un niveau de température élevé. Le chauffage des tissus se produit sous l'influence des rayonnements micro-ondes ou radiofréquences, des ultrasons. La plus courante est l'utilisation de la thermothérapie transurétrale à micro-ondes.

Cryodestruction - la destruction des tissus prostatiques indésirables et le traitement de l'adénome de la prostate se produisent sous l'influence de basses températures.

L'exposition au laser, dans laquelle les processus d'évaporation (vaporisation) d'un fluide aqueux et de coagulation, c'est-à-dire le pliage des tissus, se produisent en parallèle dans les tissus de la prostate. La vaporisation est souvent utilisée pour traiter l'adénome de la prostate chez les hommes aux premiers stades de la maladie.

Dilatation du ballon urétral - la lumière dans l'urètre est dilatée, en utilisant un cathéter spécial pour cela, dont la pointe se dilate.

Une méthode d'endoprothèse dans laquelle la lumière dans l'urètre est élargie en introduisant une endoprothèse spéciale. Ce dispositif médical est réalisé sous une forme cylindrique à base d'un matériau polymère. Avec son aide, il est possible d'obtenir l'expansion souhaitée de l'urètre et d'empêcher son rétrécissement ultérieur.

La dilatation par ballonnet est le plus souvent utilisée en parallèle avec le stenting, en tant que système de traitement complexe pour l'adénome de la prostate sans chirurgie.

Les méthodes discutées sont quelque chose de relativement nouveau dans le traitement de l'adénome de la prostate. Ils sont suffisamment sûrs pour la santé et contribuent à la réhabilitation rapide du patient. Mais les indicateurs de leur efficacité sont aujourd'hui inférieurs à l'intervention chirurgicale, de sorte que les spécialistes de la pratique utilisent très rarement une thérapie mini-invasive. De plus, ces méthodes sont assez coûteuses par rapport à une opération classique.

Prévention de l'adénome de la prostate

La santé d'un homme dépend dans une large mesure de son activité sexuelle. La régularité et la durée des rapports sexuels sont l'un des remèdes les plus efficaces contre l'adénome de la prostate.

La gamme de mesures préventives qui peuvent prévenir les problèmes d'adénome de la prostate comprend également un mode de vie sain, l'arrêt du tabagisme et l'abus d'alcool, l'exercice régulier et la minimisation du facteur de stress dans la vie quotidienne.

Une bonne nutrition est également importante: le régime alimentaire doit être aussi équilibré que possible, exempt de quantités excessives de graisses et de glucides, de sucre. Une plus grande attention devrait être accordée aux protéines saines, aux acides aminés et aux vitamines.Un régime correctement sélectionné pour l'adénome de la prostate aidera à minimiser les symptômes douloureux et à ralentir le développement de la pathologie. Une attention particulière doit être accordée à la nutrition après la chirurgie de l'adénome de la prostate.

Les experts recommandent également une gamme spéciale d'exercices pour l'adénome de la prostate, qui renforce la prostate et aide à la réduire. Ce système a des exercices statiques et dynamiques qui aident à augmenter le tonus musculaire dans le corps, à améliorer le fonctionnement de l'appareil vestibulaire.

Dans le même temps, les principales conditions d'une utilisation réussie des exercices physiques pour l'adénome de la prostate sont la régularité des exercices et l'exercice modéré. Vous pouvez les exécuter à la maison.

Le massage avec adénome de la prostate est également très utile, à la fois comme prophylaxie et comme élément de thérapie de rééducation après la chirurgie. Lorsque vous effectuez des manipulations de massage à caractère médical, le mouvement commence à partir de la région sacrée et se déplace progressivement. La nature des mouvements est caressante et frottante, d'intensité moyenne. L'acupression pratiquée par un professionnel pour l'adénome de la prostate active le flux sanguin, tonifie et augmente la résistance du corps aux effets des facteurs négatifs.

Médicament

Les préparations pour l'adénome de la prostate sont très efficaces dans les premiers stades du développement de la maladie, elles soulagent les symptômes désagréables, réduisent le volume de la glande et aident à retarder le traitement chirurgical, qui est utilisé lorsque la miction est impossible.

Les préparations pour le traitement de l'adénome de la prostate sont réparties dans les groupes suivants:

Alpha-1-bloqueurs: Omnic, Delphase, Guitrin, Uroxatral. Affecté pour stimuler l'écoulement de l'urine et du liquide séminal, réduire la pression dans l'urètre, réduire le nombre de pulsions, soulager les spasmes.

Antidouleurs: ibuprofène, déclofénac. Soulage la douleur à l'aine.

Les médicaments hormonaux sont nécessaires pour arrêter la croissance de l'adénome. Les médicaments de ce groupe comprennent: Androkur, Flucin, Microlut, Arimidex.

5 inhibiteurs de l'alpha-ruductase: Depost, Proscar, Avodart. Ils sont utilisés pour réduire la croissance tumorale. Les médicaments sont très efficaces pour réduire les grosses tumeurs.

Antibiotiques pour l'adénome de la prostate: gentamicine, céphalosporine. Ils sont utilisés pour traiter la forme aiguë de la maladie et sont destinés à éliminer sa cause - l'agent pathogène.

Préparations tissulaires: Prostatilen, Raveron. Aide à prévenir la croissance tumorale et à réduire le volume de la prostate.

Homéopathie: Afala, Permikson, Finasteroid, Tadenan.

Apaisant: teintures de valériane, agripaume, Novopassit.

Les vitamines pour l'adénome de la prostate sont prescrites pour stimuler le système immunitaire.

Alpha-1-bloqueurs

Les alpha-1-bloquants sont des médicaments assez efficaces pour l'adénome de la prostate. Ils sont destinés à:

suppression du tonus de l'urètre,

relaxation des muscles lisses de la vessie,

éliminer le manque d'oxygène dans la vessie en raison de l'expansion de ses artères.

Les comprimés pour l'adénome de la prostate, qui sont des alpha-1-bloquants, sont indiqués pour les mictions nocturnes fréquentes. Les médicaments de ce groupe sont prescrits à presque tous les patients, à l'exception des cas qui ne peuvent être guéris sans intervention chirurgicale.

Inhibiteurs de la 5-a-réductase

Ces médicaments pour l'adénome de la prostate permettent de réduire l'activité d'une enzyme qui favorise la production de dihydrotestostérone. Ce groupe de médicaments réduit considérablement la teneur en hormones dans la glande, empêchant ainsi la croissance rapide de ses cellules. En conséquence, le nombre de cellules tumorales diminue et le processus de miction se normalise.

Pour l'adénome de la prostate, les inhibiteurs de la 5-a-réductase suivants sont utilisés:

Avodart: pour réduire la taille de la tumeur, soulager les symptômes désagréables et prévenir la rétention urinaire,

Dépôt: médicament antitumoral,

Proscar: réduit le risque de rétention urinaire, soulage l'enflure et réduit le cancer de la prostate.

Médicaments hormonaux

Les médicaments hormonaux de l'adénome de la prostate sont divisés en 3 groupes:

  • Pour bloquer la synthèse de testostérone dans les testicules.
  • Pour arrêter le travail des androgènes dans la prostate.
  • Médicaments stéroïdes.

Le traitement avec des médicaments hormonaux n'est pas très souhaitable, car il est associé à de nombreux effets secondaires:

Croissance mammaire

Par conséquent, ce groupe de médicaments n'est prescrit qu'en cas de suspicion de croissance d'une tumeur de bas grade.

Le plus souvent, le médecin prescrit les médicaments hormonaux suivants:

Androcourt: réduit l'effet des androgènes sur la prostate,

Flucine: a un effet antitumoral, elle est indiquée pour le cancer de la prostate.

Antibiotiques

Les antibiotiques dans le traitement de la prostate sont prescrits dans près de 100% des cas. Cela est nécessaire pour détruire l'agent causal de la maladie. Le rendez-vous est effectué après une étude en laboratoire du secret.

Pour l'efficacité du traitement, il est nécessaire que les antibiotiques pénètrent dans les tissus de la prostate et s'y accumulent, contribuant à une concentration élevée de la substance active. Les médecins prescrivent des agents antibactériens aux premiers stades du développement de la maladie. La durée du traitement est de 3 semaines.

Médicaments homéopathiques ou phyto

Pour la prévention de l'adénome de la prostate, des médicaments peuvent être prescrits à partir de matières végétales: homéopathiques ou phyto.

Ils sont disponibles sous forme de comprimés, solutions, suppositoires.

Les suppositoires rectaux pour l'adénome de la prostate, constitués de composants naturels, sont largement utilisés pour soulager les symptômes de la maladie. Ces fonds comprennent:

Vitaprost: réduit l'enflure, soulage la douleur, améliore la composition de l'éjaculat, améliore la circulation sanguine.

Bioprost: restaure la fonction érectile, stimule le fonctionnement normal de la prostate.

Vitaprinol: contient des œstrogènes végétaux synthétisés à partir d'aiguilles. Restaure le déséquilibre hormonal.

Les suppositoires pour le traitement de l'adénome de la prostate agissent rapidement et efficacement.

Comprimés homéopathiques pour le traitement de l'adénome de la prostate:

Afala: réduit l'enflure et l'inflammation de la prostate, stimule l'écoulement de l'urine,

Tadenan: développé à partir de l'écorce d'une prune africaine, élimine les troubles de la miction, soulage l'enflure, réduit la douleur.

La pharmacothérapie n'est pas toujours prescrite par un médecin, car presque tous les médicaments ont des effets secondaires. Par conséquent, si le patient estime que la prise de pilules pour l'adénome de la prostate est inefficace et préfère un traitement chirurgical, un traitement médicamenteux n'est prescrit que pour soulager les syndromes douloureux.

Pour répondre à la question de savoir quel type de médicament traiter l'adénome de la prostate, il est important de comprendre que les médicaments sont sélectionnés individuellement et que le rendez-vous doit être pris par le médecin. Des médicaments mal choisis pour le traitement de l'adénome de la prostate peuvent nuire au corps: aggraver une érection, réduire la fonction reproductrice ou provoquer des allergies.

Remèdes populaires

Lorsque les premiers symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate apparaissent, vous devriez consulter un médecin pour obtenir des conseils et des recommandations. Un médecin qualifié vous conseillera sur l'utilisation des remèdes populaires dans le traitement de la pathologie. Si un adénome de la prostate s'est formé, le traitement avec des remèdes populaires peut être l'une des meilleures méthodes. Mais la question se pose: "Comment traiter l'adénome de la prostate avec des remèdes populaires, quelles méthodes efficaces existent?"

Infusions pour l'adénome de la prostate

Aux premiers stades du développement de la maladie, vous pouvez vous tourner vers la médecine alternative, mais uniquement avec l'autorisation du médecin. Selon les guéris, les remèdes populaires contre l'adénome de la prostate aident parfaitement aux premiers stades du développement de la maladie.

Il existe un grand nombre de recettes qui, au fil des ans, aident les patients à faire face à ce problème. Ces remèdes populaires comprennent des infusions de diverses herbes. Efficaces dans le traitement de cette pathologie:

Ils sont disponibles gratuitement dans la pharmacie, ils peuvent être achetés sans ordonnance, c'est-à-dire que vous n'avez pas besoin de passer du temps à les récupérer. Les herbes pour le traitement de l'adénome de la prostate sont souvent utilisées dans les premiers stades du développement de la maladie.

Chacune de ces herbes doit être finement hachée et versée avec de l'eau bouillante, vous pouvez appliquer la perfusion après 12 heures. Les personnes qui ont déjà été aidées par une recette folklorique similaire recommandent de la boire une demi-heure avant de manger un demi-litre par jour pendant trois mois. Les herbes avec adénome de la prostate aident à renforcer le système immunitaire et à réduire l'effet anti-inflammatoire.

Produits apicoles

La réponse à la question de savoir comment guérir l'adénome de la prostate avec des remèdes populaires comprend l'utilisation de produits apicoles. Tout le monde sait qu'ils sont très utiles, notamment en présence de processus inflammatoires dans l'organisme. L'utilisation du miel de propolis sera très utile, il peut être ajouté au thé ou à une décoction d'herbes saines. Le traitement de l'adénome de la prostate à la maison devient possible grâce à l'utilisation de propolis d'abeille, car elle a des propriétés antibactériennes.

Dans presque toutes les pharmacies, des bougies à la propolis pour l'adénome de la prostate sont vendues, dont l'utilisation est recommandée selon les instructions ci-jointes.

Cela ne met pas fin à l'examen des «produits» de la production d'abeilles. Prouvé empiriquement, le traitement de l'adénome de la prostate par la mort des abeilles, c'est-à-dire des abeilles mortes, est très efficace. Pour ce faire, versez 2 cuillères à soupe d'abeilles fraîches mortes avec un demi-litre d'eau bouillie. L'eau est d'abord portée à ébullition, puis mijotée pendant environ deux heures.

Après quoi le bouillon doit être refroidi à température ambiante, filtrer et laisser au réfrigérateur. Il doit être consommé quotidiennement pendant un mois avant les repas, trois cuillères à café chacune. Mais avant d'utiliser cette méthode alternative de traitement, il est nécessaire de consulter un médecin, car le patient peut avoir des réactions allergiques à certains composants.

À propos de la maladie

Dans la pratique médicale, l'adénome de la prostate est abrégé en HBP - hyperplasie bénigne de la prostate. La maladie est une tumeur de nature bénigne, qui ne cause pas de dommages irréparables au corps humain. L'adénome de la prostate se manifeste sur la prostate sous la forme de petits nodules qui, avec une taille croissante, compressent progressivement l'urètre et interfèrent avec le fonctionnement normal du système génito-urinaire.

Il est généralement admis que l'HBP est la maladie la plus courante en urologie chez les hommes, plus de 80% des personnes âgées souffrent de cette maladie. Les 20% restants comprennent ceux dont le fer s'est complètement atrophié ou a simplement augmenté. Les hommes de plus de 45 ans sont particulièrement à risque, il est très rare de trouver un adénome de la prostate parmi la population jeune.

Aujourd'hui, la science ne peut pas expliquer les causes exactes de l'HBP; on pense généralement que c'est un signe du début de la ménopause chez les hommes. La seule chose qui affecte l'apparition et le développement de la maladie est les hormones androgènes et l'âge du patient.

Les hormones androgènes cessent d'être en équilibre avec les œstrogènes, ce qui entraîne une déficience de la croissance des cellules des glandes et une perte de contrôle sur ses fonctions.

Ni le nombre d'actes sexuels, ni les maladies inflammatoires ou vénériennes n'affectent en aucune façon l'apparence de l'adénome de la prostate.

Certains facteurs connus peuvent influencer le risque de développer une maladie:

  1. Prérequis génétiques (lorsqu'un des parents est tombé malade avec l'HBP).
  2. La présence d'un excès de poids (une altération du métabolisme entraîne un dysfonctionnement des organes hormonaux).
  3. Mauvaise alimentation.

Comment traiter l'adénome de la prostate, lisez la suite.

Symptômes et conséquences

Classiquement, tous les principaux symptômes de la maladie peuvent être divisés en stades de la maladie:

Compensé première étape.

  1. Mictions fréquentes (surtout la nuit).
  2. Hypertrophie de la prostate.
  3. Palpation indolore.

Sous-compensé deuxième étape.

  1. Compression plus serrée de l'urètre et vidange incomplète de la vessie.
  2. La miction est fractionnée.
  3. Miction involontaire due à une vessie vide.
  4. Insuffisance rénale chronique possible.

Troisième étage décompensé.

  1. Distension sévère de la vessie.
  2. Goutte à goutte d'urine, l'apparition de sang.
  3. Insuffisance rénale.
  4. Faiblesse.
  5. Perte de poids importante.
  6. Anémie
  7. Bouche sèche.
  8. Manque d'appétit.

En raison de l'absence de traitement nécessaire, les complications suivantes sont possibles:

  • rétention urinaire constante et incapacité à uriner,
  • le développement de processus inflammatoires,
  • calculs vésicaux
  • l'apparition de globules rouges dans l'urine.

Comment l'adénome de la prostate est-il traité chez les hommes?

Méthodes de traitement de l'adénome de la prostate:

Sans chirurgie.

Comment traiter l'HBP avec la médecine traditionnelle? L'utilisation de la médecine alternative n'est adéquate qu'au stade initial de la maladie. Herbes et préparations à base de plantes les plus utilisées (millefeuille, chélidoine, calendula, prêle), propolis, abeille morte, graines de citrouille, écorces d'oignon. Diverses huiles biologiques comme les graines de lin, le gingembre, les jus fraîchement pressés, les noix et bien plus sont également utilisées.

Comment guérir l'adénome de la prostate avec des médicaments?

Les moyens de médication pour l'adénome de la prostate peuvent être divisés en deux groupes:

Bloqueurs des récepteurs adrénergiques alpha:

  1. Ils affectent le tonus des tissus de la vessie et de la prostate, par conséquent, la résistance diminue lorsque vous allez aux toilettes. Ce groupe comprend l'alfuzosine, la térazonine, la prazonine, etc.
  2. En l'absence de dynamique positive de traitement, il est nécessaire de choisir un plan de traitement différent. Le soulagement survient après 2 à 4 semaines de prise des médicaments.

5 inhibiteurs de l'alpha réductase:

  1. Les médicaments bloquent la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone et la taille de l'organe diminue. Des résultats positifs sont obtenus avec 3-6 mois de traitement. Il n'y a aucun effet secondaire.

Hyperplasie bénigne de la prostate: comment traiter? En plus des médicaments, il existe des remèdes à base de plantes qui peuvent soulager l'HBP. Récemment, ils sont devenus de plus en plus populaires. Les médicaments les plus populaires de ce groupe sont Prostamol Uno et Permikson. Le traitement avec ces médicaments n'est possible qu'au cours des deux premiers stades de l'adénome.

Intervention chirurgicale.

Parfois, la maladie atteint le stade où le traitement avec des méthodes non chirurgicales n'est tout simplement pas possible, recourant donc à l'ablation mécanique ou au traitement de l'organe. En règle générale, les opérations chirurgicales prévues sont effectuées après un examen complet du patient.

Pour effectuer une chirurgie élective sur la prostate, le patient doit présenter les symptômes suivants de la maladie:

  • rétention urinaire
  • la présence de globules rouges dans l'urine,
  • insuffisance rénale
  • la présence de pierres dans la vessie,
  • infections infectieuses persistantes des voies génitales dues à l'adénome.

Dans les situations d'urgence, l'opération est effectuée le lendemain.Dans ce cas, le patient s'ouvre avec un saignement grave qui menace la vie et il y a un retard aigu dans l'urine.

Comment l'adénome de la prostate est-il traité chirurgicalement?

Des tubes spéciaux sont introduits dans le corps humain, à l'intérieur desquels des outils seront utilisés, et une micro-caméra est introduite, qui contrôlera le processus. Avec la laparoscopie de la prostate, l'hospitalisation est obligatoire, généralement l'opération est réalisée dans des cas particulièrement avancés sous anesthésie générale.

Les avantages sont l'absence de saignement majeur et de complications, une période plus courte de port d'un cathéter dans la vessie, l'absence de douleur postopératoire sévère, un retour précoce à la vie normale et la formation de très petites cicatrices. Le risque de retraitement est minimisé et le soulagement vient presque complètement.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de l'adénome de la prostate, en particulier dans les premiers stades, ne peut être effectué que par un urologue. Les signes d'hyperplasie bénigne de la prostate sont très similaires aux symptômes de la prostatite, il y a aussi des problèmes de miction, de sorte que le patient peut facilement confondre la maladie et commencer le mauvais traitement.

Tout d'abord, l'urologue interroge le patient et procède à un premier examen. Le spécialiste palpe la vessie et ressent également la prostate à travers le rectum. Ensuite, le médecin vous prescrit de passer les tests suivants:

  • analyse de la sécrétion de la prostate,
  • écouvillon urétral pour les infections,
  • uroflowmetry - mesure de la vitesse de l'urine et de son volume pendant la miction,
  • Échographie de la prostate pour évaluer la taille de la glande,
  • analyse de l'antigène prostatique et biopsie de la glande pour exclure une tumeur maligne,
  • analyses générales d'urine et de sang.

Après avoir posé le bon diagnostic, le médecin établit un plan de traitement. Tous les médicaments et procédures sont sélectionnés individuellement, tout dépend de la négligence d'un cas particulier.

Conclusion

Étant donné que l'HBP est une maladie assez courante, les médecins ont déjà établi des schémas thérapeutiques clairs qui porteront leurs fruits dans quelques semaines. Il s'agit d'une éducation bénigne qui ne mène pas à la mort, mais offre un énorme inconvénient, il est donc très important de rechercher à temps une aide qualifiée auprès de spécialistes.

Quelle est la différence entre l'adénome de la prostate et le cancer

Souvent, les patients s'inquiètent de savoir si l'adénome de la prostate peut réellement devenir une tumeur maligne. Comme vous le savez, l'adénome de la prostate est une tumeur bénigne rarement maligne, mais l'hyperplasie peut augmenter le risque de développer un cancer de la prostate.

Les causes du cancer de la prostate n'ont pas encore été établies. L'apparition d'une tumeur maligne est associée à des changements hormonaux liés à l'âge, à la consommation de cancérogènes. Et les symptômes du cancer de la prostate au stade initial sont très similaires aux signes d'adénome, les patients éprouvent également des mictions fréquentes et un flux d'urine est affaibli.

Avec le cancer, le patient s'inquiète de fortes douleurs dans la zone touchée, il devient pâle, appauvri en apparence. Avec l'adénome de la prostate, généralement, en plus des problèmes de miction, aucun signe n'est observé jusqu'à ce que les reins soient perturbés.

Le cancer de la prostate est une maladie très insidieuse qui se développe lentement et imperceptiblement, puis tue l'homme. Par conséquent, à l'âge de 45 à 50 ans, vous devez devenir un client régulier d'un urologue, lui rendre visite régulièrement. Et avec les troubles de la miction, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital pour exclure la présence d'une tumeur maligne. Plus le traitement du cancer commence tôt, plus l'homme a de chances de survivre.

Traitement conservateur de l'adénome de la prostate

Le type de traitement qui sera prescrit dépend du stade de la maladie et de la gravité des problèmes de miction. Si les troubles ne sont pas sévères, un traitement conservateur sera prescrit, qui consiste à prendre des médicaments.

Médicaments pour traiter l'adénome de la prostate chez les hommes:

  • Finastéride et autres inhibiteurs de la 5-alpha réductase.
  • Terazosin.
  • Doxazoline et autres alpha-bloquants.
  • Gentamicine et autres antibiotiques.
  • Probiotiques pour la restauration de la microflore intestinale, par exemple, Linex.
  • Médicaments contre la circulation sanguine, par exemple Trenal.

La pharmacothérapie combinée peut réduire la taille de la prostate et rétablir la circulation sanguine, ainsi que soulager le processus inflammatoire, améliorer la nutrition des tissus de la prostate. Dans les traitements complexes, des vitamines et des immunomodulateurs sont également prescrits.

Chirurgie de l'adénome de la prostate

Une opération pour retirer l'adénome de la prostate est prescrite dans les cas où les troubles de la miction sont très prononcés et la tumeur elle-même est grande. En outre, une intervention chirurgicale est indiquée pour les patients qui n'ont pas bénéficié d'un traitement médicamenteux conservateur.

Le plus souvent, l'opération d'ablation de la prostate est réalisée à l'aide d'un laser. Avec une telle opération, une petite perte de sang et un traumatisme tissulaire sont observés et la fonction sexuelle de l'homme est préservée. De plus, même un adénome de la prostate suffisamment grand peut être retiré avec un laser.

Une résection transurétrale de la prostate (TUR de la prostate) peut également être réalisée. Il s'agit d'une opération sans incisions, qui est réalisée à travers l'urètre. Une telle opération est assez compliquée, elle nécessite le grand professionnalisme du médecin.

Il arrive parfois que l'opération ne puisse pas être effectuée si le patient souffre de diverses maladies concomitantes, par exemple une insuffisance cardiaque. Dans ce cas, un cathéter est inséré dans l'urètre pour assurer l'écoulement de l'urine.

De nombreux patients s'intéressent aux conséquences de la chirurgie après l'ablation d'un adénome de la prostate. Après la chirurgie, le TUR de l'adénome de la prostate peut provoquer des saignements nécessitant une transfusion sanguine et une réintervention si des caillots se forment à l'intérieur.

De plus, après une chirurgie, des infections, des problèmes de miction, une dysfonction érectile et une éjaculation sont possibles. Pour éviter de telles conséquences, un traitement médicamenteux est prescrit au patient.

Complications de l'adénome de la prostate

L'adénome de la prostate nécessite un traitement rapide, car la maladie entraîne un certain nombre de complications graves:

  • insuffisance rénale chronique
  • rétention urinaire aiguë
  • du sang peut apparaître dans l'urine,
  • varices du col de la vessie,
  • tamponnement de la vessie,
  • calculs dans la vessie et les reins en raison de la stagnation de l'urine,
  • les maladies inflammatoires de la prostate, de l'urètre, des reins et d'autres organes pelviens,
  • dysfonction érectile.

La plupart de ces complications s'accompagnent de douleurs aiguës, de fièvre. Et pour le traitement, une opération chirurgicale urgente est nécessaire.

Étape décompensée

La vessie chez les patients atteints d'adénome de la prostate de stade III est distendue, pleine d'urine, est facilement détectée par palpation et visuellement. Le bord supérieur de la vessie peut atteindre le niveau du nombril et au-dessus. La vidange n'est pas possible même avec une tension intense dans les muscles abdominaux. Le désir de vider la vessie devient continu. Une douleur intense dans le bas-ventre est possible. L'urine est souvent excrétée en gouttes ou en très petites portions. À l'avenir, la douleur et l'envie d'uriner disparaissent progressivement.

Une rétention urinaire paradoxale caractéristique, ou ischurie paradoxale, se développe (la vessie est pleine, l'urine tombe constamment). Les voies urinaires supérieures sont dilatées, les fonctions du parenchyme rénal sont altérées en raison d'une obstruction constante des voies urinaires, entraînant une augmentation de la pression dans le système pyélocalicéal. La clinique de l'insuffisance rénale chronique se développe. En l'absence de soins médicaux, les patients décèdent d'une insuffisance rénale chronique progressive.

Symptômes et stades de l'adénome de la prostate

Il y a 3 stades principaux de la maladie.

Elle s'accompagne d'une violation partielle de la miction, de la difficulté à essayer de vider complètement la vessie.

Il se caractérise par une grave violation de la miction. Urine lorsqu'elle est excrétée goutte à goutte avec de l'urée pleine.

La symptomatologie de l'HBP semble d'abord bénigne, mais elle devient plus lourde si vous n'y faites pas attention.

Les principaux symptômes comprennent:

  1. Miction insuffisante lorsque la vessie n'est pas complètement vide,
  2. Nocturie, quand vous voulez uriner souvent la nuit,
  3. Fuite d'urine à la fin du processus de miction,
  4. Incontinence urinaire
  5. La nécessité de faire des efforts pendant la miction,
  6. Un flux d'urine faible ou inhibé
  7. Envie soudaine d'uriner
  8. Douleur pendant la miction
  9. La présence de sang ou de pus dans l'urine,

Informez votre médecin des symptômes que vous avez découverts. Ils peuvent être guéris et les complications devront être traitées chirurgicalement.

Quelles sont les causes de l'adénome de la prostate

L'HBP est considérée comme faisant partie du vieillissement masculin. Plus de la moitié des hommes plus de 80 ans présente des symptômes tristes. Les raisons exactes de cela sont encore inconnues. Cependant, les changements hormonaux liés à l'âge peuvent être un facteur contributif sérieux.

Chez les hommes qui ont perdu leurs testicules à un jeune âge, l'adénome de la prostate ne se développe pas.

Il existe plusieurs hypothèses médicales concernant les facteurs provoquant l'apparition de la maladie:

  • Excès de poids et faible activité physique. Déséquilibre de l'équilibre hormonal dans le corps et l'approvisionnement en sang.
  • Facteur de risque génétique. Le fait d'avoir des hommes ayant des problèmes de prostate ou de testicules dans la famille peut augmenter le risque de développer la maladie.
  • Produits alimentaires. Manger des aliments contenant des additifs chimiques, du sel, des aliments épicés et des aliments contenant des graisses malsaines.

Le danger de l'adénome de la prostate pour la santé

  • Urolithiase. L'une des manifestations qui provoque l'apparition de calculs dans la vessie en raison de la stagnation de l'urine et de l'incapacité à effectuer une vidange complète.
  • Niveaux élevés de globules rouges dans l'urine (hématurie). Elle se produit en raison de l'expansion des veines dans le cou de l'urée.
  • Inflammation et infection de la vessie. L'apparition de maladies telles que la cystite et la pyélonéphrite.
  • Rétention urinaire aiguë. Elle est caractéristique des deuxième et troisième stades de la maladie. Apparaît souvent en raison du gel, d'un stress prolongé et d'un mode de vie sédentaire.

Deuxième étape: sous-compensation ou perturbations périodiques

À ce stade, la vessie n'est déjà pas complètement vide et la quantité d'urine qui y reste après la miction atteint 1 à 2 verres.

Symptômes caractéristiques de cette étape:

  • une augmentation du volume de la vessie,
  • la nécessité de forcer pendant la miction,
  • un jet d'urine est discontinu, ondulé,
  • en raison de la présence de périodes de repos lorsque l'urine n'est pas excrétée, l'acte d'uriner est étiré pendant plusieurs minutes.

En raison de l'augmentation constante du volume d'urine restant dans la vessie, des changements dans le système urinaire supérieur commencent progressivement à se produire:

  • les uretères se dilatent
  • il y a des signes d'insuffisance rénale.

Autres symptômes possibles à ce stade:

  • peau sèche
  • soif
  • reins - une violation de la fonction excrétrice d'azote et le développement du stade initial de l'insuffisance rénale.

Troisième étape: décompensation

Progressivement, le corps perd sa capacité à résister à cette énorme quantité d'urine, qui reste constamment due à une hypertrophie de la prostate. La vessie est envahie par la végétation, donc elle ne se contracte pas et n'aide pas à expulser l'urine vers l'extérieur, même une tension pendant l'acte d'uriner n'aide pratiquement pas.

À ce stade, la vessie ressemble à une balle pleine de liquide, atteignant le niveau du nombril ou même plus.

Symptômes caractéristiques de cette étape:

  • un sentiment de désir constant de vider la vessie,
  • l'apparition de douleurs intenses dans le bas-ventre,
  • urines fréquentes goutte à goutte ou en très petites portions.

Progressivement, le corps s'adapte à cette condition et la douleur disparaît. L'urine «coule» constamment, ce qui crée une impression d'incontinence. Cependant, cette situation n'est pas due au fait que la vessie ne retient pas l'urine, mais en raison du gros adénome, elle ne peut tout simplement pas sortir en grande quantité. Ce phénomène est connu sous le nom de «rétention urinaire paradoxale».

Dans les parties supérieures de l'urètre, des changements se produisent également:

  • insuffisance rénale significative, ce qui conduit au développement d'une insuffisance rénale décompensée,
  • les uretères se dilatent le plus possible.

En raison de la perte de fonction purifiante des reins, le corps commence progressivement à accumuler des toxines, ce qui s'accompagne de:

  • perte d'appétit
  • vomissements, nausées,
  • faiblesse générale
  • odeur corporelle caractéristique.

En raison de la restriction de l'apport hydrique pendant cette période, les patients ont constamment soif, ils ont la bouche sèche, la voix rauque. Du côté de la psyché, on note l'apathie, la dépression, l'anxiété.

Méthodes de traitement médical

Alpha-1-bloquants. Ces médicaments réduisent le tonus des muscles de la vessie et de la prostate. La relaxation du col de la vessie, à son tour, facilite l'excrétion de l'urine. Parmi les alpha-bloquants, la doxazosine, la térazosine, l'alfuzosine, la tamsulosine, la prazosine sont utilisées.

Traitement hormonal. Des niveaux d'hormones médicalement inférieurs produits par la prostate avec des médicaments comme le dutastéride et le finastéride. Avec une diminution des niveaux de testostérone, l'écoulement d'urine s'améliore. Cependant, il existe un effet secondaire grave, qui se traduit par une diminution de la libido et de l'impuissance.

Antibiotiques. Dans la prostatite chronique (inflammation de la prostate), des antibiotiques sont utilisés. Ces médicaments peuvent également être prescrits lorsque la prostatite est associée à un adénome de la prostate. Dans le même temps, les symptômes de l'HBP sont réduits. Les antibiotiques aident également à traiter les infections urinaires qui accompagnent la stase urinaire.

Traitement chirurgical de l'adénome de la prostate

Un traitement chirurgical dans des conditions stationnaires est recommandé s'il existe des indications telles qu'une insuffisance rénale, des calculs dans la vessie, des infections urinaires récurrentes, une incontinence urinaire, une incapacité absolue à uriner indépendamment, des épisodes répétés de sang dans l'urine.

L'intervention chirurgicale aidera à éliminer les symptômes de l'HBP, mais ne peut pas complètement s'en débarrasser.

Types d'opérations pour l'adénome de la prostate:

  • Résection transurétrale de la prostate (TURP), qui est l'opération la plus courante. La prostate est retirée en morceaux à travers l'urètre à l'aide d'outils spéciaux. Rester à l'hôpital après la chirurgie est obligatoire.
  • Prostatectomie simple. Une telle intervention est réalisée en coupant la paroi abdominale dans la région prescrotale (avant le scrotum). Le chirurgien ne retire que l'intérieur de la glande prostatique. L'opération est réalisée sous anesthésie générale ou péridurale et nécessite une hospitalisation de 5 à 10 jours.
  • Résection transurétrale de l'adénome de la prostate (TUR). Dans ce cas, une incision est pratiquée dans la prostate, ce qui augmentera la perméabilité du col de la vessie et de l'urètre. Cela améliore l'écoulement de l'urine. L'hospitalisation après une telle procédure n'est pas obligatoire pour tout le monde.
  • Vaporisation et coagulation au laser. L'opération est réalisée par des méthodes de contact et sans contact à l'aide d'un laser. La durée des opérations est de 20 à 110 minutes, selon l'état de la maladie.
  • Implantation de stents urétraux. Habituellement utilisé pour les degrés 2 et 3 de la maladie. La méthode est basée sur l'élimination des problèmes de drainage de l'urée.
  • Dilatation du ballon uretère. La méthode est utilisée pour l'expansion mécanique des parois de l'urètre dans la glande prostatique.

Procédures invasives

Il existe des procédures avec une intervention minimale qui peuvent être effectuées en ambulatoire. Ils sont effectués à l'aide d'outils spéciaux insérés dans l'urètre et servent d'alternative à la chirurgie.

Ces procédures comprennent:

  • L'ablation transurétrale à l'aiguille (AIT), qui réduit le volume de tissu prostatique dû à leur coagulation par les ondes radio,
  • La thérapie par micro-ondes transurétrale (TUMT), qui utilise des micro-ondes,
  • Thérapie induite par l'eau (HIT), lorsque l'excès de tissu prostatique est détruit par l'eau chaude,
  • Traitement échographique focalisé.

Complications de l'adénome de la prostate

Même au stade initial, lorsque l'hyperplasie prostatique est encore relativement faible et que l'insuffisance urinaire est insignifiante, une rétention urinaire aiguë peut se produire périodiquement ou du sang peut être détecté dans l'urine (hématurie). À l'avenir, l'adénome de la prostate peut être compliqué par la formation de calculs ou l'ajout d'une infection des organes génito-urinaires. Considérez certains types de complications plus en détail.

Quand consulter un médecin?

Beaucoup d'hommes ignorent les symptômes de l'adénome de la prostate. Dans le même temps, des complications dangereuses ne peuvent être évitées qu'avec un traitement rapide. Si la miction se produit en petites portions et que la vessie n'est pas complètement vide, vous devriez consulter un urologue.

Il est également nécessaire de faire attention à l'apparition de:

  • frissons et fièvres
  • douleurs latérales
  • douleur dans l'abdomen ou le bas du dos,
  • la présence de sang ou de pus dans l'urine.

De plus, vous devez informer le médecin des médicaments que vous prenez, car certains d'entre eux interfèrent avec le détournement d'urine.

  • Antihistaminiques
  • Diurétiques
  • Antidépresseurs
  • Sédatifs.

Dans ce cas, le médecin pourra ajuster le rendez-vous. Vous ne devez en aucun cas le faire vous-même!

Il est également nécessaire d'informer l'urologue des méthodes d'auto-traitement que vous avez utilisées vous-même si elles ont été effectuées.

Rétention urinaire aiguë

La rétention urinaire aiguë est une condition où il est complètement impossible d'uriner avec une vessie bondée. Le plus souvent trouvé dans les deuxième et troisième stades de la maladie.

Les raisons du développement d'un retard aigu de l'adénome de la prostate:

  • hypothermie
  • abus d'aliments épicés
  • prendre des diurétiques
  • rétention urinaire prolongée,
  • constipation
  • surmenage
  • séjour prolongé en position couchée ou assise,
  • la consommation d'alcool.

Toutes ces conditions contribuent à l'apparition d'un gonflement des tissus d'une prostate déjà hypertrophiée, etc.

  • manque d'urine pendant l'acte d'uriner,
  • douleur dans le bas-ventre (au-dessus du pubis),
  • dans la région sus-pubienne, l'apparition de la "boule kystique" est le bombement d'une vessie débordante,
  • anxiété, anxiété de la part du patient.

Très rarement, la rétention urinaire aiguë dans un adénome disparaît d'elle-même, de sorte que la vessie est vidée par cathétérisme ou chirurgie.

Pronostic de l'adénome de la prostate

L'HBP ne nécessite pas toujours une intervention médicale. Parfois, il suffit de subir des examens médicaux réguliers pour contrôler les symptômes.

Toutes les options de traitement des symptômes: changements de style de vie, médicaments, chirurgie, affectent efficacement la qualité de vie. Avec un urologue, élaborez un plan de traitement qui vous aide à gérer vos symptômes et à vivre une vie normale.

Rappelez-vous: le principal facteur de réussite du traitement et d'éviter les complications à l'avenir est l'accès rapide aux soins médicaux pour les professionnels.

Hématurie

L'apparition de sang dans l'urine avec un adénome de la prostate se produit spontanément en cas de saignement des veines dilatées du col de la vessie ou si l'urètre est endommagé lors de toute manipulation (par exemple, cathétérisme).

L'hématurie peut être petite, détectée uniquement au microscope, ou très importante, avec la formation de nombreux caillots sanguins et leur tamponnement vésical ultérieur. Dans ce cas, une personne atteinte d'adénome doit être opérée d'urgence.

Pierres vésicales

Ils se forment aux stades de développement de l'adénome lorsqu'un volume suffisamment important d'urine commence à rester dans la vessie. Une autre façon est la migration de la pierre du rein à travers les uretères et l'impossibilité de sa sortie à travers la lumière rétrécie de l'urètre.

Symptômes d'une pierre dans la vessie:

  • mictions fréquentes
  • douleurs dans la zone de la tête du pénis, aggravées par le mouvement, la marche et la disparition en position horizontale,
  • apparition périodique du symptôme de "pose d'un jet d'urine".

Prévention de l'adénome de la prostate

Réduire le risque d'adénome de la prostate n'est pas difficile. Familiarisez-vous avec les méthodes préventives les plus efficaces de la maladie et respectez-les. Les recommandations sont également pertinentes pour les hommes qui ont eu un problème dans le passé.

Régime Incluez dans le régime les racines de persil, céleri, panais, radis noir. En outre, le régime devrait contenir des variétés de poisson et de viande à faible teneur en matière grasse, un grand nombre de légumes et de fruits. Exclure l'utilisation de viandes fumées, de la restauration rapide, des plats cuisinés, des aliments salés, des plats épicés, des boissons gazeuses, des aliments en conserve et des abats.

Évitez le stress. Essayez d'être moins nerveux et préoccupé par les événements de la vie. Cela réduira les facteurs affectant le développement de la maladie.

Refus de mauvaises habitudes. Renoncez à l'alcool et fumez complètement.

Évitez l'envie nocturne d'aller aux toilettes. Ne laissez pas la stagnation dans la vessie, ne buvez pas d'eau ou de thé 2-3 heures dormir.

Activité physique régulière. Faites du sport ou de l'exercice. Si vous avez un travail sédentaire, je vous recommande de faire des squats ou de marcher pendant 3-5 minutes toutes les heures.

Vie sexuelle régulière. Portez une attention particulière à cet aspect, il améliore le fonctionnement de la prostate et évite les rapports sexuels non protégés.

Restez au chaud. L'hypothermie ou même une légère congélation des pieds due à de mauvaises chaussures augmentent le risque. Évitez une exposition prolongée aux chambres froides.

Visites régulières à l'urologue. Minimum 2 fois par an Vous devriez être examiné par un urologue expérimenté. C'est particulièrement important après 25 ans. Ainsi, vous minimisez la probabilité de problèmes associés au système génito-urinaire.

Choisissez des vêtements par taille. Prenez soin de porter des sous-vêtements, des pantalons ou des pantalons qui ne gênent pas l'entrejambe.

Je souhaite à chacun de rester en bonne santé, car c'est un aspect fondamental d'une vie pleine et heureuse. Hommes, faites attention!

Développement de l'insuffisance rénale

Il est caractéristique des troisième et dernier stades du développement de l'adénome et est associé à une diminution de la production d'urine par les reins.

1. Mettre en scène des manifestations cachées: bouche sèche intermittente, faiblesse, lors des tests - parfois une légère violation des électrolytes sanguins.

2. Étape d'indemnisation: augmentation de la miction, modifications des tests sanguins (augmentation de l'urée, de la créatinine).

3. Stade de décompensation:

  • bouche sèche
  • diminution de l'appétit
  • nausée
  • vomissements
  • fatigue,
  • faiblesse générale
  • immunité diminuée, se manifestant par une évolution plus sévère des rhumes courants,
  • tremblement des doigts
  • contraction musculaire
  • douleur dans les os et les articulations,
  • peau sèche
  • mauvaise haleine
  • dans le sang - une augmentation de l'urée, de la créatinine.

Le stress, les troubles alimentaires, l'exercice excessif exacerbent les manifestations de l'insuffisance rénale.

4. L'étape terminale:

  • troubles du sommeil,
  • comportement inadéquat
  • retard
  • labilité émotionnelle
  • odeur d'urine du patient,
  • ventre gonflé
  • diminution de la température (hypothermie),
  • démangeaisons cutanées
  • couleur de peau et de visage gris-jaune,
  • tabouret fétide
  • stomatite
  • changements dans presque tous les organes internes et le système nerveux dus aux phénomènes d'intoxication urémique.

En fin de compte, l'insuffisance rénale entraîne la mort. Le seul moyen possible de prolonger la vie du patient est la thérapie de remplacement rénal (hémodialyse, dialyse péritonéale).

Sondage

Au cours de l'entretien, le médecin se renseigne sur les plaintes et mène également une enquête selon le questionnaire international standardisé de l'OMS IPSS et son application QOL, qui évalue la qualité de vie globale. Il contient des questions concernant la fréquence et la nature de la miction, si vous avez dû vous forcer lors d'une tentative d'uriner, etc.

Examen urologique

En plus d'un examen externe des organes génitaux, il comprend un examen obligatoire de la prostate par le rectum. Elle s'effectue comme suit:

  1. Avant de vous rendre chez l'urologue, le patient doit d'abord vider le rectum.
  2. Au rendez-vous, le médecin enfilera un gant médical stérile, lubrifiera le doigt avec de la vaseline et l'insérera doucement dans le rectum.
  3. Ensuite, avec des mouvements doux, il palpera (sentira) la paroi postérieure de la prostate.

Avec l'adénome, la glande prostatique est agrandie, élastique, indolore.

Traitement chirurgical

Ce sont des méthodes radicales de traitement de l'adénome de la prostate et elles sont largement utilisées en urologie. Cela comprend:

1. Adénomectomie ouverte. Elle peut être réalisée de différentes manières, dont la plus connue est l'adénomectomie transvésiculaire. Grâce à une incision chirurgicale conventionnelle, l'accès à la prostate est fourni et retiré. En règle générale, il est utilisé s'il est impossible d'utiliser des techniques moins traumatisantes.

2. Chirurgie endoscopique. Tous sont réalisés à l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux insérés directement dans l'urètre sous le contrôle d'un équipement vidéo. Cela comprend:

  • la résection transurétrale de la prostate (TUR), qui est le "gold standard" pour le traitement chirurgical de l'adénome - lors de son passage dans l'urètre, une incision est pratiquée avec un instrument spécial et le tissu prostatique est excisé,
  • électrovaporisation transurétrale - tous également l'accès à la prostate est fourni par l'urètre, puis à l'aide d'un courant, les tissus sont chauffés à une température élevée et s'évaporent, et les petits vaisseaux sanguins sont coagulés,
  • incision transurétrale - une incision est pratiquée dans la zone de l'urètre prostatique, en raison de laquelle la lumière de l'urètre se dilate, cette opération est efficace en cas de petit adénome.

3. Embolisation des artères de la prostate. Cette opération est réalisée par des chirurgiens vasculaires et se réduit au fait que les artères de la prostate sont bloquées avec un polymère spécial, leur donnant accès à travers l'artère fémorale.

4. Cystotomie. Il est utilisé comme étape intermédiaire de traitement afin de soulager les organes de l'urètre de l'urine accumulée en excès en cas d'urgence et de soulager l'intoxication.

Bien que le traitement chirurgical soit la meilleure et souvent la seule méthode de traitement réussi, il existe un certain nombre de complications, notamment:

  • incontinence urinaire
  • la formation d'adhérences dans l'uretère ou sa fusion,
  • mictions fréquentes
  • maintenir une quantité importante de volume d'urine résiduel,
  • jeter du sperme dans la vessie,
  • impuissance, etc.

Méthodes non opératoires

Les plus célèbres d'entre eux:

  1. Dilatation du ballon prostatique (la zone rétrécie se dilate avec un ballon).
  2. Stent urétral (un élément suffisamment élastique est inséré dans la zone de rétrécissement, ce qui empêche le rétrécissement de la lumière urétrale).
  3. Evaporation micro-ondes du tissu prostatique - coagulation micro-ondes.
  4. Cryodestruction (congélation du tissu prostatique et leur nécrose ultérieure).
  5. Évaporation des tissus des glandes hyperplasiques par ultrasons à haute fréquence.
  6. Ablation transurétrale de l'aiguille - de petites aiguilles sont insérées dans la prostate, puis, par exposition aux ondes radio, elles chauffent et détruisent les tissus de la prostate.
  7. Enlèvement au laser du tissu prostatique.

Toutes ces méthodes occupent une position intermédiaire entre le traitement médical et chirurgical et sont utilisées pour restaurer relativement rapidement la miction avec moins d'effets secondaires et une meilleure tolérance.

Style de vie

Il est recommandé à toute personne souffrant d'adénome de la prostate d'effectuer régulièrement des exercices spéciaux qui améliorent la circulation sanguine dans les organes pelviens et empêchent la stase sanguine, par exemple, «marcher sur les fesses» pendant plusieurs minutes.

Il est également nécessaire de normaliser votre poids et d'inclure dans votre alimentation quotidienne des aliments riches en zinc et sélénium - sardines, saumon, hareng, graines de citrouille, sarrasin et flocons d'avoine, huile d'olive, céleri et panais.

Célandine dans le traitement de l'adénome de la prostate

La chélidoine avec adénome de la prostate agit en raison de ses propriétés anti-inflammatoires.

À l'avance acheté dans une pharmacie ou chélidoine auto-assemblé dans la quantité de 1 cuillère à soupe devrait verser un verre d'eau bouillante. Après avoir infusé pendant deux heures, il est filtré et envoyé au froid. Le traitement de l'adénome de la prostate avec la chélidoine implique l'adoption stricte d'une perfusion d'une cuillère à soupe une fois par jour avant les repas.

Que faut-il ajouter à l'alimentation pour un traitement selon les méthodes traditionnelles?

Les jus fraîchement pressés devraient être inclus dans le menu pour l'adénome de la prostate afin d'augmenter la résistance du corps à l'apparition de ces maladies, car les jus contiennent une énorme quantité de vitamines, ce qui renforce l'état du corps.

La question se pose: "Quels sont les produits bénéfiques pour l'adénome de la prostate qui devraient être inclus dans l'alimentation?" Il est scientifiquement prouvé que la cause de l'apparition de cette pathologie chez l'homme est une carence en zinc et en magnésium dans le corps, de sorte que les noix qui contiennent ces oligo-éléments peuvent les compenser. Pour que le «médicament» soit encore plus efficace, vous pouvez mélanger 100 grammes de noix avec du miel de propolis et en prendre quotidiennement.

Ainsi, si un adénome de la prostate se produit, le traitement avec des remèdes populaires est l'un des meilleurs moyens de résoudre le problème, mais en respectant strictement les recommandations du médecin.

Tisanes dans le traitement de l'adénome de la prostate

Les tisanes, en raison de leurs propriétés, ralentissent la croissance tumorale et aident à éviter la chirurgie. La phytothérapie pour l'adénome de la prostate a un effet exceptionnellement positif.

L'épilobe possède d'excellentes propriétés, avec l'adénome de la prostate, il est utilisé comme suit: 2 cuillères à soupe de thé de saule versez 2 tasses d'eau bouillante et laissez reposer 5 minutes, filtrez, buvez devrait être à jeun le matin et une heure avant le coucher, une tasse. Le thé n'a aucune contre-indication et sera utile même comme prophylaxie pour de telles maladies. En raison de la présence de phytostérols et de tanins, il a un effet thérapeutique.

Le thé vert avec adénome de la prostate a un effet positif en raison de la teneur en catéchines, il modifie l'activité des hormones sexuelles, réduit la dihydrotestérone, dont l'action explique la croissance de l'adénome.

L'utérus au bore traite l'adénome de la prostate en raison de la présence de substances actives telles que les acides organiques, le goudron, les vitamines et les minéraux, ce qui ralentit la croissance de l'adénome, et il est également utile de boire sa décoction comme prophylaxie.

Il existe également l'utilisation d'un tel produit comme un flux de castor, l'utilisation de l'adénome de la prostate doit être effectuée conformément aux recommandations du médecin. Il a un effet général de renforcement sur tout le corps, ce produit est très apprécié et il est assez difficile à acquérir.Au niveau cellulaire, les composants ont un effet sur la croissance tumorale.

Les méthodes traditionnelles de traitement de l'adénome de la prostate ci-dessus aideront à faire face à la maladie. Un traitement efficace de l'adénome de la prostate avec des remèdes populaires peut sauver un homme d'interventions chirurgicales.

La pathogenèse de l'adénome de la prostate

L'HBP résulte d'un déséquilibre entre la prolifération cellulaire (croissance) et l'apoptose (adaptation due à la mort de certaines cellules) dans la prostate. Initialement, il se manifeste sous la forme d'amas microscopiques qui se multiplient et se développent progressivement, augmentant la masse du tissu glandulaire et stromal (principal) de la prostate. Cette troisième phase anormale de croissance de la prostate entraîne une augmentation du tonus musculaire lisse et de la taille des glandes. En raison de la position anatomique de la prostate qui entoure l'urètre, cette croissance est la principale cause d'obstruction urétrale chez les hommes âgés.

Dans le développement de l'hyperplasie prostatique, le rôle principal appartient aux hormones sexuelles. Chez les hommes âgés de 40 à 50 ans, une période de restructuration profonde du corps, une modification de la régulation hormonale, est à noter. Le niveau de testostérone dans le sang diminue, la concentration d'estradiol augmente. À la suite de ces processus, le niveau global d'oestrogène chez les hommes augmente, ce qui conduit à l'activation des fibroblastes, au développement d'un facteur de croissance fibroplastique, à la prolifération et à la prolifération du tissu conjonctif dans la glande prostatique. La pathogenèse du développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate est un processus multifactoriel. Il comprend les étapes suivantes:

1. La conversion de la testostérone sous l'action de l'enzyme 5-alpha-réductase en dihydro-testostérone, conduisant à une augmentation significative de l'épithélium de la prostate.

2. Une augmentation des niveaux d'oestrogène contribue à la croissance du stroma (base du tissu conjonctif) de la prostate.

3. Une diminution de la concentration de 5-alpha-androsténediol entraîne une augmentation des récepteurs spécifiques de la prostate, de la vessie et de l'urètre initial. Les muscles de ces organes deviennent excessivement sensibles, provoquant des envies douloureuses fréquentes d'uriner, parfois la nuit, privant un homme de sommeil.

En plus de tout ce qui précède, une violation des processus normaux de la prostate aggrave la circulation sanguine dans l'organe, l'inflammation et l'œdème augmentent. Un facteur mécanique supplémentaire apparaît qui augmente la difficulté d'uriner.

De plus, non seulement la taille des formations, la nature de la croissance, mais aussi le sens de croissance des nœuds et la prolifération sont d'une grande importance. La croissance de la lumière de la vessie, des sites péri-urétraux, entraîne des symptômes douloureux, même avec de petites tailles de nœuds.

Classification et stades de développement de l'adénome de la prostate

Il existe trois stades de manifestations cliniques avec hyperplasie prostatique. Le critère est la présence de ce qu'on appelle "l'urine résiduelle" - la quantité qui reste dans la vessie après la miction.

  • Stade I - urine résiduelle jusqu'à 40 ml.
  • Stade II - urine résiduelle jusqu'à 100 ml.
  • Stade III - urine résiduelle de plus de 1,5 litre. Une ischurie paradoxale se développe lorsque l'urine s'écoule d'une vessie trop tendue à travers un sphincter externe atonique.

Prévision La prévention

Malgré la forte prévalence de l'HBP chez les hommes âgés, le thème de la prévention des maladies n'a pas encore été suffisamment étudié. Des études confirment l'efficacité des médicaments - inhibiteurs de la 5α-réductase (5-ARI) pour la prévention primaire et secondaire de l'HBP. Cependant, l'utilisation de ces médicaments dans une large pratique clinique uniquement à des fins prophylactiques n'est toujours pas complètement justifiée.

Parmi les méthodes de prévention non pharmacologiques, je me permets de souligner les points suivants:

  • restriction, ou mieux, refus total de boire de l'alcool (provoque une ruée de sang vers le bassin, aggrave l'œdème de la prostate),
  • restriction de l'apport alimentaire aigu (contribue à l'œdème de l'urètre prostatique, au stroma prostatique),
  • restriction des aliments carnés en direction des légumes et des fruits de mer,
  • restriction avant le coucher du volume de liquide consommé,
  • respect de la régularité dans la vie sexuelle,
  • si possible, il faut éviter l'hypothermie locale et générale (conduit à un spasme des muscles concernés, conduit au développement de processus inflammatoires dans la région pelvienne),
  • utilisation prophylactique des remèdes à base de plantes: la couche interne de l'écorce de tremble (jeunes troncs, jusqu'à 5 cm de diamètre), la racine rouge de l'Altaï (penny oublié), le thé Ivan (épilobe à feuilles étroites) avec des cours d'un mois avec des pauses de 3 mois,
  • pour éviter un mode de vie sédentaire, conduire une voiture, vous devez bouger davantage, marcher, pratiquer constamment une thérapie physique spéciale (exercices de Kegel),

Les exercices les plus simples et en même temps efficaces:

  • squats "sur un semi-squat" - jusqu'à 50 fois par jour,
  • serrement - desserrement du sphincter anal - si possible aussi souvent que possible,
  • marcher "sur les fesses" dans la pièce, à la fois en avant et en arrière, au moins 20 passes par jour,
  • interruption volontaire de l'acte d'uriner, sa reprise après une pause sans cesse croissante - à chaque occasion.

Le pronostic en l'absence de la prophylaxie nécessaire, un traitement conservateur de l'hyperplasie prostatique correctement sélectionné, est extrêmement défavorable. Le développement de complications dangereuses est en augmentation, ce qui conduit à des interventions chirurgicales d'urgence au plus fort du développement d'une obstruction complète de l'urètre prostatique. Cela entraîne une forte détérioration de la qualité de vie, une diminution de la puissance et un handicap des hommes. Au contraire, une attitude prudente à l'égard de sa santé, un examen annuel obligatoire par un urologue à partir de 40 ans éviteront largement les problèmes liés à l'obstruction d'une hypertrophie de la prostate, amélioreront considérablement la qualité de vie et préserveront la force masculine. La norme de recherche annuelle obligatoire devrait inclure: examen rectal numérique, prostate TRAN, test sanguin pour le PSA (antigène prostatique spécifique).

Thérapie conservatrice

La thérapie conservatrice est réalisée aux premiers stades et en présence de contre-indications absolues à la chirurgie. Pour réduire la gravité des symptômes de la maladie, des alpha-bloquants (alfuzosine, térazosine, doxazosine, tamsulosine), des inhibiteurs de la 5-alpha réductase (dutastéride, finastéride), des préparations à base de plantes (extrait d'écorce de prune africaine ou de sabal) sont utilisées.

Des antibiotiques (gentamicine, céphalosporines) sont prescrits pour lutter contre l'infection, souvent associée à un adénome de la prostate. À la fin du traitement antibiotique, des probiotiques sont utilisés pour restaurer la microflore intestinale normale. Une correction d'immunité est réalisée (interféron alpha-2b, pyrogène). Les changements vasculaires athérosclérotiques qui se développent chez la plupart des patients âgés empêchent le flux de médicaments dans la prostate, donc trental est prescrit pour normaliser la circulation sanguine.

Laissez Vos Commentaires

StageL'apparition d'inconfort et de problèmes lors de la vidange complète de l'urée.
Troisième étape